« La société dans laquelle nous vivons n’est qu’un fatras de mensonges, d’hypocrisies et d’injustices dans lesquels on se complaît comme des porcs dans la fange ! »

Infirmière et mère célibataire, Cécile multiplie les gardes de nuit pour élever son fils adolescent. Tout n’est que routine dans leur vie. Mais un matin, alors que Cécile rentre de l’hôpital, Benoît n’est plus là. Derrière lui, le jeune homme laisse un message vidéo expliquant les raisons de son départ. S’il quitte la France, c’est pour la Syrie. Benoît est parti faire le Djihad auprès de ses frères de l’Etat Islamique. Cécile n’a rien vu venir…

Un sujet délicat comme première bande dessinée, que dis-je, comme première lecture de l’année. Un sujet que je fuis d’ailleurs d’ordinaire, par souci de me préserver. Mais force est de constater que L’Appel aura su déjouer toutes mes craintes et tous mes préjugés pour se retrouver dans ma bibliothèque l’an dernier. Et depuis le roman graphique m’attendait…

Laurent Galandon offre aux lecteurs un scénario simple, mais percutant. Derrière la fuite de Benoît, c’est l’attente de Cécile qui commence. L’attente de cet appel, promis par le jeune homme, mais qui tarde à arriver. Derrière le départ d’un fils, c’est la quête d’une mère qui s’amorce. Une investigation pour s’occuper l’esprit et le corps, mais aussi pour comprendre cette radicalisation si soudaine qu’elle n’a pas su déceler. Cécile remonte le fil des dernières semaines, des derniers mois, pour retrouver le point de départ de cette descente aux enfers.

C’est ce combat que nous suivrons à travers les illustrations ultra-réalistes de Dominique Mermoux. Dans des dégradés de noirs et blancs et de sépias, l’illustrateur mêle à la narration présente une série de flash back qui reviennent sur le parcours de Benoît. Le trait est sobre mais retranscrit parfaitement l’oppression glaçante endurée par Cécile.

Une oeuvre forte pour entamer 2018. Pas nécessairement celle par laquelle je voulais commencer. Pas nécessairement celle par laquelle j’aurais du commencer. Mais un moment de lecture assurément très fort que je ne regrette absolument pas. Une bande dessinée que je conseille pour sa justesse et sa sobriété autour d’un sujet si violent, mais peut-être aux âmes un peu moins sensibles que la mienne…

L’appel, Laurent Galandon et Dominique Mermoux

128 pages / 17,50 €

ISBN : 9782344010716

Glénat, 2016

Tous les liens sont chez Noukette !

L’Appel – Laurent Galandon & Dominique Mermoux

44 avis sur « L’Appel – Laurent Galandon & Dominique Mermoux »

  • 10 janvier 2018 à 8 h 04 min
    Permalien

    (hiiii ! Marion tu reprends le blog ! Joie !)
    J’avais déjà repéré ce titre. Je ne sais pas expliquer pourquoi je ne l’ai toujours pas (enfin, j’ai bien quelques idées) mais tu confirmes mon envie de le lire (un jour)
    Bon retour à toi ! 🙂

    Répondre
    • 10 janvier 2018 à 23 h 28 min
      Permalien

      J’essaie de revenir doucement sur la toile. Hâte de lire ta chronique en tout cas, parce que c’est une oeuvre forte qui mérite qu’on parle d’elle !

      Répondre
  • 10 janvier 2018 à 8 h 37 min
    Permalien

    déjà noté, merci pour le rappel car ce titre me fait vraiment très envie

    Répondre
  • 10 janvier 2018 à 9 h 23 min
    Permalien

    Rho le fait qu’elle soit en NB doit renforcer le récit, tu me donnes envie de la découvrir

    Répondre
  • 10 janvier 2018 à 9 h 27 min
    Permalien

    même réflexion que toi, même sensation. L’envie qui se retient puis fait qu’on ouvre et le besoin d’en parler, de la faire circuler.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 à 11 h 03 min
    Permalien

    Oh Marion est de retour ! 😀 Chic !
    Alors effectivement pas un sujet super joyeux, mais son traitement me plaît … un indispensable presque ?

    Répondre
    • 10 janvier 2018 à 23 h 30 min
      Permalien

      Je vais essayer de tenir cette année. Mais oui, je commence par un indispensable 🙂

      Répondre
  • 10 janvier 2018 à 14 h 22 min
    Permalien

    Une bien bonne nouvelle que ton retour entre ces pages ! <3
    Et je note cette BD, déjà croisée d'ailleurs… mais pour plus tard…

    Répondre
    • 10 janvier 2018 à 23 h 31 min
      Permalien

      Je suis ravie de tous vous retrouver 🙂

      Répondre
  • 10 janvier 2018 à 17 h 34 min
    Permalien

    Trop content de te relire, même si et album ne me tente pas une seconde !

    Répondre
    • 10 janvier 2018 à 23 h 31 min
      Permalien

      Oh ? Mais je suis contente quand même 🙂

      Répondre
  • 10 janvier 2018 à 21 h 32 min
    Permalien

    Un sujet difficile en effet mais malheureusement trés pertinent. Du coup ça me donne envie de découvrir.

    Répondre
  • 10 janvier 2018 à 21 h 48 min
    Permalien

    Un peu trop dur pour moi, peut-être. Pourtant, le traitement a l’air simple et direct et le dessin me parle. A voir.

    Répondre
    • 10 janvier 2018 à 23 h 32 min
      Permalien

      Un peu dur pour moi aussi. Alors je te comprends !

      Répondre
  • 11 janvier 2018 à 12 h 13 min
    Permalien

    Elle est dispo dans ma biblio, chouette!
    Si le thème m’intéresse beaucoup, je suis moins enthousiaste sur le dessin… on verra!

    Merci de la découverte.

    Répondre
    • 14 janvier 2018 à 12 h 27 min
      Permalien

      J’espère que le dessin saura te séduire quand même !

      Répondre
  • 12 janvier 2018 à 11 h 28 min
    Permalien

    Merci d’avoir présenté cette BD qui peut donner des pistes pour essayer de comprendre ce qui se passe dans la tête de ces jeunes. Comme toi j’ai tendance à éviter certaines lectures pour me préserver mais pour le coup, la curiosité l’emporte.

    Répondre
    • 14 janvier 2018 à 12 h 28 min
      Permalien

      La curiosité paie parfois, c’est une belle découverte !

      Répondre
  • 13 janvier 2018 à 15 h 35 min
    Permalien

    Un sujet difficile… ça semble vraiment dur à lire. Mais j’ai bien envie de comprendre cette mère qui n’a rien vu venir.

    Répondre
  • 13 janvier 2018 à 19 h 09 min
    Permalien

    Très tentée, malgré le sujet difficile…
    Bonne année, et bon retour pour la BD du mercredi ! 😉

    Répondre
    • 14 janvier 2018 à 12 h 29 min
      Permalien

      Merci ! Bonne année à toi aussi ma belle !

      Répondre
    • 14 janvier 2018 à 12 h 29 min
      Permalien

      Oh ! Du coup j’ai vraiment hâte de te lire !

      Répondre
  • 14 janvier 2018 à 17 h 48 min
    Permalien

    Bonheur de retrouver tes mots !

    Et avec une BD qui me tente diablement !

    Répondre
  • 21 janvier 2018 à 14 h 32 min
    Permalien

    Ravie de te revoir par ici ❤ sinon c’est un sujet qui me touche beaucoup mais je suis comme toi très sensible alors je ne suis pas sure de pouvoir le lire..

    Répondre
    • 4 février 2018 à 18 h 54 min
      Permalien

      Ravie également !
      Je m’en vais faire un tour par chez toi d’ailleurs !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *