¤ Bates Motel – Saison 1 (Anthony Cipriano, 2013) ●●●○○

Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de quitter l’Arizona pour refaire sa vie à White Pine Bay dans l’Oregon. Elle rachète un vieux motel, qu’elle retape avec son fils, Norman. Mais l’ouverture d’une route nationale qui détournerait les voyageurs va remettre en question tous leurs projets et leur nouvel avenir…

Si je trouve l’idée de donner un prequel au Psychose d’Alfred Hitchcock assez excitante, il est parfois un peu dommage que la narration se perde en intrigues annexes et autres pérégrinations qui éloignent le spectateur de l’intrigue principale. Ceci mis à part, pour une première saison ça reste très honorable. Notamment grâce à une identité visuelle bien marquée et à un casting impeccable. Vivement la suite !

¤ Bates Motel – Saison 2 (Anthony Cipriano, 2014) ●●●○○

Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de quitter l’Arizona pour refaire sa vie à White Pine Bay dans l’Oregon. Elle rachète un vieux motel, qu’elle retape avec son fils, Norman. Mais l’ouverture d’une route nationale qui détournerait les voyageurs va remettre en question tous leurs projets et leur nouvel avenir…

Après une première saison sympathique, la série continue sur sa lancée. Les épisodes se suivent et se ressemblent. Beaucoup de qualités c’est certain, quelques baisses scénaristiques aussi à n’en pas douter. Mais d’une manière générale ça reste très plaisant, notamment grâce au talent de Vera Farminga et Freddie Highmore.

¤ Et ta sœur (Marion Vernoux, 2016) ●●○○○

Pierrick est sous le coup de la disparition de son frère. Déprimé et épuisé, il accepte la proposition de sa meilleure amie Tessa, d’aller se reposer dans la maison de vacances familiale. Mais lorsqu’il arrive sur place, la maison est déjà occupée par Marie, la demi-soeur de Tessa, qui vient y panser une blessure amoureuse…

Parce que j’aime beaucoup Virginie Efira, Grégoire Ludig et Géraldine Nakache, forcément j’étais très tentée par Et ta soeur. Malheureusement, j’aurais aimé que le film ne se repose pas uniquement sur son trio d’acteurs, et qu’il approfondisse un peu les personnages et les situations. Au final tout ça sonne un peu trop creux à mon goût…

¤ La Belle et la Bête (Bill Condon, 2017) ●●●●○

Dans un petit village français du XVIIIème siècle, Belle une jeune fille rêveuse, idéaliste et passionnée de littérature, vit seule avec son père, un inventeur un peu déjanté. Lorsque ce dernier se retrouve captif d’une Bête dans un château enchanté, Belle n’hésite pas une seconde à prendre sa place, sans se douter que sous l’apparence monstrueuse se cache un prince touché par une malédiction…

Difficile de résister à l’attrait d’une nouvelle adaptation de mon dessin animé préféré des studios Disney. Surtout lorsque l’héroïne est interprétée par la superbe et talentueuse Emma Watson. Résultat des comptes ? Je suis sous le charme évidemment… Alors certes, le film de Bill Condon n’apporte absolument rien au Walt Disney dont il s’inspire. Les scènes sont un copié-collé du dessin animé, avec très peu de variantes au final. Mais ça la magie fonctionne. Alors on se laisse emporter. D’autant que visuellement c’est superbe.

De Films en Aiguilles – Mars 2017 #02
Étiqueté avec :                                                            

4 pesnées sur “De Films en Aiguilles – Mars 2017 #02

  • 3 mai 2017 à 15 h 18 min
    Permalien

    Bah moi je trouve toujours que La Belle et la Bête aurait pu profiter de son remake pour proposer quelque chose d’un peu différent. Et au final, je n’ai apprécié que la seconde moitié, la premiére m’a beaucoup ennuyé…

    Répondre
  • 18 mai 2017 à 9 h 46 min
    Permalien

    Cette série m’a l’air fort alléchante. Et pour ce qui est de la Belle et la Bête j’ai adoré. J’y suis allée sans me poser de question et juste pour profiter de quelque chose de beau. Je dois avouer que Lumière est toujours aussi cool et que le casting était fou !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *