Prendre le temps de réfléchir – De se poser – Pas de nouvelle – Bonne nouvelle ? – Team Tati en action – Celles et ceux qui me donnent un petit coup de boost en fin de semaine – C’est quoi son numéro ? – 06-je-tombe-une-greluche-ce-soir ? – Pop culture forever – Un verre de vin et une fléchette avec deux bruns barbus – Se détourner de la Monnaie pour une voie plus Royale – Une façade un peu trop éclairée qui révèle le plus inattendu des tête-à-tête – Mon doigt verni levé pour l’occasion – De tous les bars de toutes les villes du monde, il a fallu qu’il entre dans le mien –#WeWillAlwaysHaveCasablanca – Retournez au Rockstar – Ne passez pas par la Case Départ – Ne touchez pas 20 000 francs – Faire la connaissance d’une chouette brunette, elle aussi adepte des fléchettes – Quand une blogueuse et un dessinateur s’organisent des séances de travaux croisés – Juste une mise au point – Se taire – Tu m’en as tant dit Plus rien ne m’étonne – Jolies retrouvailles à l’Alchimiste – Tout un été, un automne et un début d’hiver à débriefer – Drink and Draw ou le beau rendez-vous des jeudis soirs – Croiser les habitués et ceux qui le sont un peu moins – Si tu invites un mythomane à ta table, voilà ce qui va se passer – Toi t’es pas une beauté qui entre dans les standards de la société – Peiner à trouver le compliment caché – Celle qui se perdait dans une faille temporelle de six heures – Pour qui ? – Pour quoi ? – J’me calmerai jamais – J’en ai trop gros sur la patate – Je coupe les pattes, t’épates, encore donner des coups de savate – Et c’est l’hypocrisie totale – Peu d’espoir que ça dérange – Et c’est l’apathie générale – Peu d’espoir que les gens changent mais – Jamais, je n’ai jamais – Troquer un baiser contre un nez cassé – Une fin de soirée ratée – Début des hostilités – Si tu veux utiliser des grossièretés, apprends au moins à les orthographier – #GrosCul – Well, you can tell Jesus, that the bitch is back – Après-midi relooking capillaire près de Saint-Omer – Bye bye Blondie – Welcome back Brunette – Si tu étais un mec, tu serais l’homme de ma vie – Oui, mais voilà, je suis une fille – Happy Birthday Pizza Princess – Uber et moi, une toute première fois – Celle qui désertait l’anniversaire de son père – Encore une sombre affaire – Une équipe hétéroclite pour une soirée Star Wars – Un Trekkie qui fait mouche – Un tocard qui fait le paon – Et quelques fléchettes aussi – Les Mystères de l’Ouest – Tu bois quoi ? C’est pour moi ! – Jack Fire, on fire ! – Chupacabra Loco, viens décimer mon troupeau – Duel de pistolets au sommet – Elles sont définitivement géniales ces soirées – Mélanger les copains nouveaux et les copains anciens pour former une grande tablée – Apprendre le vrai nom d’un champignon – Alors comme ça, il paraît que je suis ton Nemesis ? – Écraser sous le talon de ma bottine un misérable cafard – Krampus avec un chou et un ananas sur canapé – Elles s’annoncent étranges nos fêtes de fin d’année – Harem et Restaurant – Un cosplay de Clara pour la soirée Doctor Who – T’es déguisée en quoi déjà ? – A la table des polyamoureux, végétariens, anarchistes de gauche – Celle qui faisait un Polaroid entre Working Girls juste avant d’aller prendre son train – Celui qui ne voulait pas passer les premières heures de son anniversaire tout seul – Ne pas couper aux habituelles courses de Noël du 24 décembre – Au coin d’une rue, une de mes chansons préférées – And I find it kinda funny – I find it kinda sad – Essayer de mettre de côté mon animosité pour passer un bon réveillon – Celle qui se heurtait à mes regards noirs et à mes remarques déplacées – Mes cousins – Mes amours – Pluie de champagne sur une abondance de mets exquis – Gâter – Et être gâtée – Un cadeau qui restera sous le sapin jusqu’à ce que – Des jeux, des rires et des sourires – Malgré tout ça – Happiness Therapy with my Lil’ Bro – Cette année pourrait-elle être encore plus surréaliste ? – En fait, oui… – En témoigne la soirée du 25 décembre – Dont nous ne dirons pas un mot – Des belles – Des pas mûres – Et au milieu de tout ça, la vérité – Ceux qui savaient – Deux filles au McDonald un lundi midi – Éponger nos excès avec encore un peu plus de malbouffe – Au hasard d’un baiser – Une morsure au poignet – Quelques rêveries éveillées – Trois journées travaillées – Pour deux jours de congés – Mon amour de copine bordelaise qui débarque dans mon palais princier – Lui faire découvrir mes lieux de débauche autour de quelques cocktails – Et l’aimer d’un amour inconditionnel pour ces instants privilégiés – Un shooting photo personnalisé – Deux regards croisés sur l’amitié – Ne plus avoir rien à se cacher – Se retrouver comme autre fois au DoMac de la Place de la République – Petite promenade hivernale sur les pavés glacés – Ne repars pas, tu vas me manquer – Rencontrer enfin la moitié d’un monsieur qui mate en douce – Commencer à se préparer pour la Nouvelle Année – Post Apocalypse vs Space Opera – Paie ton maquillage de folie au Monoprix – Non, mais t’imagines pas, je viens de vivre les moments les plus embarrassants de ma vie – Et encore ma belle, la soirée n’a pas commencé – Kit de survie pour jolies filles – La Trempette – Deux demoiselles extra-terrestres du Cinquième Élément, un Klingon et Mad Max  – Un tirage de cartes par une jolie pirate – Memento Mori – La Voile Noire – N’est pire aveugle que celui qui ne veut voir – Il fera beau demain – Un plateau de fromages rien que pour moi – Celle dont la vie ressemblait à une chanson de Carly Rae Jepsen – Une soirée loin de celle qu’on imaginait – Mais encore une fois, quels délicieux moments partagés – Allez 2016, ne partons pas fâchés – Ça n’en vaut pas la peine, tu sais… – Et d’autres petites choses qu’on n’écrit pas sur son blog…

D’après une idée originale de Moka.

Au fil des mois – Décembre 2016
Étiqueté avec :                                            

4 pesnées sur “Au fil des mois – Décembre 2016

  • 6 février 2017 à 19 h 16 min
    Permalien

    Mais il ne faut pas écraser les cafards avec son talon ! C’est comme ça que ça se propage ! (et c’est vrai en plus !)

    Sinon il est sacrément rempli ce moi de Noël ! Il arrive un peu en retard, les réveillons ont été si dur que ça ?^^

    Répondre
    • 12 février 2017 à 18 h 34 min
      Permalien

      Haha. Disons que je n’ai pas pris le temps.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *