Baignade Surveillée

« Il a appris à marcher sur le sable, et des années plus tard,

notre mère riait en disant que c’était pour ça qu’il filait de travers. »

De Guillaume Guéraud, je connaissais surtout les œuvres écrites à destination de la jeunesse. Des œuvres fortes qui m’assènent une claque violente à chaque lecture. Des œuvres que j’aime pour les récits qu’elles racontent, et les références qu’elles contiennent. J’étais donc très curieuse cet été lorsque j’ai enfin entrepris la lecture de Baignade Surveillée, un roman de l’auteur, cette fois plus tourné vers les adultes.

Comme tous les ans Arnaud, Estelle et leur fils Auguste passent les vacances d’été dans un camping du Cap Ferret. Mais cette année quelque chose a changé. Loin des clichés de cartes postales, le bonheur n’est pas au rendez-vous. Le couple est au bord de la rupture et ne cherche même pas à le cacher. C’est le vide entre eux. Les journées s’enchaînent mollement et l’ennui s’installe petit à petit. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Max, le jeune frère d’Arnaud. Un voyou qui est venu fuir la capitale et les problèmes…

Interligne 2

Un soleil de plomb réchauffe la Dune du Pilat. Et pourtant le récit est noir, sombre et froid. Histoires de couple. Histoires de famille. Liens filiaux. Liens fraternels. Guillaume Guéraud dissèque les rapports humains avec son style acéré, efficace, sans fioriture aucune.

Avec son système de récits alternés, l’auteur arrive à nous narrer l’intrigue principale, tout en nous contant un chapitre sur deux, comment nous en sommes arrivés là. Comment et pourquoi Max prend la direction du Pilat. Un engrenage infernal, qu’on suit sans pouvoir l’arrêter. En sachant nécessairement que la fin qui arrive sera tragique.

Comme d’habitude, la narration est ultra maîtrisée. Et malgré la crudité et la froideur du ton adopté, on n’échappe pas à quelques moments remplis de pudeur et d’émotions.

Au final que l’on soit dans le registre de la littérature jeunesse comme dans celui de la littérature adulte, Guillaume Guéraud brille, que dis-je excelle. Il adapte son style et ses thématiques à la cible qu’il vise, proposant encore une fois quelque chose de différent pour notre plus grand plaisir. Définitivement, plus je le lis, et plus j’aime cet homme-là !

Interligne 2

Baignade Surveillée, Guillaume Guéraud

128 pages / 13,80 €

ISBN : 978-2-8126-0615-1

Le Rouergue, 2014

Baignade Surveillée – Guillaume Guéraud

12 pesnées sur “Baignade Surveillée – Guillaume Guéraud

  • 25 octobre 2016 à 9 h 39 min
    Permalien

    Eh bien moi je ne connaissais pas… Merci pour cette découverte…

    Répondre
    • 25 octobre 2016 à 9 h 40 min
      Permalien

      J’espère que tu auras l’occasion de te pencher sur le roman. C’est très cinématographique comme écriture 🙂

      Répondre
  • 25 octobre 2016 à 12 h 27 min
    Permalien

    Encore du très bon Guéraud. Je ne pense pas qu’il me décevra un jour 😉

    Répondre
  • 25 octobre 2016 à 18 h 33 min
    Permalien

    Tu me donnes encore trés envie de le lire^^. Encore une fois !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *