Films Juillet 2016 04

¤ Game of Thrones – Saison 6 (David Benioff & D.B. Weiss, 2016) ●●●●○

Il y a très longtemps, à une époque aujourd’hui oubliée, une force mystérieuse a détruit l’ordre des saisons. Alors que le dernier été a duré des années, l’hiver approche enfin, et avec lui une nouvelle guerre pour savoir qui est légitime ou non à s’emparer du Trône de Fer…

Si le rythme de cette nouvelle saison a, une fois de plus, divisé les spectateurs, je reste pour ma part entièrement satisfaite de la qualité narrative et visuelle de la série. Alors certes, rien ne s’emballe réellement avant les deux derniers épisodes, mais les pions sont enfin placés et Winter is here. On notera également de jolis moments pleins émotions qui nous rappellent pourquoi on aime tant jouer au jeu des trônes chaque année.

Interligne 2

¤ Le Sanctuaire (Corin Hardy, 2016) ●●○○○

Envoyé en Irlande pour raisons professionnelles, Adam s’installe avec sa femme et leur nouveau né au coeur d’une forêt mystérieuse. Très vite, les mises en garde des habitants du village voisin viennent troubler le quotidien du couple, une menace pèse sur eux…

Parce que jouer la carte Légendes et Mythologie Irlandaises n’aura pas suffi à me convaincre. Il aurait fallu exploiter davantage le sujet, puisque c’est là le point fort du film. Ce qui lui aurait permis de se démarquer des autres longs-métrages du genre. Au final, si la première partie est somme toute assez bien travaillée et privilégie la suggestion, dans un second temps peu à peu on vire à la série b, et ça c’est un peu dommage…

Films Juillet 2016 06

¤ Nos Pires Voisins 2 (Nicholas Stoller, 2016) ●●○○○

Alors qu’ils attendent leur second enfant, Kelly et Mac ont pris la décision de déménager pour une maison plus grande, dans un quartier plus calme. Mais alors qu’ils essayent de vendre leur résidence actuelle, une sororité étudiante vient s’installer dans la maison d’à côté, ruinant leurs chances de trouver un acheteur potentiel…

Si j’avais été largement séduite par le premier opus, je suis un peu déçue que Nicholas Stoller n’innove pas un peu plus ici, se contentant de proposer une version féministe de Nos Pires Voisins. Après on se délecte toujours de l’humour et de la complicité du duo Efron-Rogen.

Interligne 2

¤ Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ●●●●●

Aidée par son mari, Sandra n’a qu’un week-end pour convaincre ses collègues de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail à l’usine.

Les Frères Dardenne nous livrent ici un film humain. Profondément ancré dans le réel. Et qui offre, à une Marion Cotillard métamorphosée, l’un des plus beaux rôles de sa carrière. C’est un film qui se vit. Qui se ressent. Et qui se garde. Avec des longs-métrages comme celui ci, le cinéma franco-belge a encore de beaux jours devant lui…

Films Juillet 2016 05

De Films en Aiguilles – Juillet 2016 #02
Étiqueté avec :                                                                    

8 avis sur « De Films en Aiguilles – Juillet 2016 #02 »

  • 28 août 2016 à 9 h 40 min
    Permalien

    J’ai beaucoup aimé 2 jours une nuit aussi. Pour Le Sanctuaire, je me souviens d’avoir aimé le côté… “végétal” du film. Je ne sais pas comment mieux l’exprimer…

    Et je n’ai toujours pas été plus loin que la premiére saison de GoT… C’est grave docteur ?

    Répondre
    • 28 août 2016 à 9 h 41 min
      Permalien

      Oui. C’est l’Irlande… Le côté végétal est très important. Dommage que les créatures soient montrées de manière si frontale, et qu’on se prenne de plein fouet le manque de budget…

      Pour GoT, non ce n’est pas grave… C’est juste un peu dommage !

      Répondre
  • 28 août 2016 à 10 h 12 min
    Permalien

    Très tentée par Deux jours, une nuit ! Pas spécialement fan de Marion Cotillard, tes quelques mots m’ont pourtant donné confiance 🙂

    Répondre
    • 28 août 2016 à 10 h 20 min
      Permalien

      C’est une actrice dont je ne raffole pas toujours non plus. Mais ce rôle a clairement su me démontrer l’immensité de son talent. (J’étais très sceptique depuis Dark Knight Rises en fait…).

      Répondre
  • 11 septembre 2016 à 17 h 05 min
    Permalien

    Je crois que j’ai un problème avec Marion Cotillard… qui ne m’a fait apprécier ce film à sa juste valeur.
    J’avais bien envie de découvrir le Sanctuaire, du coup un peu moins.

    Répondre
    • 11 septembre 2016 à 17 h 27 min
      Permalien

      J’ai également un problème avec elle.
      Mais pour une fois ça s’est bien passé.
      Je l’ai trouvée excellente dans le rôle.

      En matière de films d’horreur nos avis divergent parfois.
      Tente quand même Le Sanctuaire 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *