Rêves Sorcière 2016

« Mes rêves commencèrent à outrepasser les bornes de la raison… »

Walter Gilman est étudiant en mathématiques à l’université Miskatonic de la petite ville d’Arkham, Massachusetts. Passionné par le folklore et tout particulièrement par Walpurgis, une fête néo-païenne célébrée dans la nuit du 30 avril au 1er mai, le jeune homme décide de s’installer dans une mansarde où aurait vécu une célébrité locale, la terrible sorcière Keziah, et son horrible serviteur Brown Jenkins. Si les premiers temps tout se passe pour le mieux, à l’approche du sabbat Walter commence à faire des rêves terrifiants où il quitte notre monde pour voyager dans d’autres dimensions du réel… En proie à la fièvre et au somnambulisme il délaisse amis et études et commence doucement à perdre pied…

Rêves Sorcière 2016

Se plonger dans l’univers de H.P. Lovecraft est toujours une expérience unique. Si j’affectionne particulièrement ses romans, ainsi que ses nouvelles, je suis toujours curieuse de découvrir les différentes adaptations qu’en font les scénaristes et illustrateurs BD. J’avais déjà consacré un billet à L’invisible et autres contes fantastiques d’Erik Kriek, je poursuis avec le très réussi Les Rêves dans la Maison de la Sorcière de Patrick Pion et Mathieu Sapin.

Avec un scénario adapté d’une courte nouvelle du cycle Cthulhu, Mathieu Sapin saisit tout ce qui fait la folie et la noirceur de l’oeuvre de Lovecraft. Offrant aux lecteurs les bribes d’un étrange monologue intérieur, le scénariste fait monter l’angoisse à chaque phrase, à chaque page. L’atmosphère est moite, sombre, oppressante. Les mots acérés et tranchants. Et on se laisse embarquer aux confins d’un univers qui défie les lois de la physique.

Rêves Sorcières 2016 02

Visuellement Patrick Pion fait des merveilles. Si tant est que la peur viscérale puisse être merveilleuse. Il alterne justement les passages colorés, ancrés dans la réalité, et ceux crayonnés tout en nuance de gris, mettant en scène l’horrible et l’indicible. Son travail s’accorde parfaitement avec celui de Mathieu Sapin, et avec la nouvelle d’origine.

En somme, Les Rêves dans la Maison de la Sorcière met en avant un duo scénariste-illustrateur tout à fait cohérent, tout à fait intéressant, qui par ailleurs respecte parfaitement l’oeuvre de H.P. Lovecraft, et offre un voyage marquant, au pays de la folie !

Interligne 2

Les Rêves dans la Maison de la Sorcière, H.P Lovecraft, Mathieu Sapin & Patrick Pion

64 pages / 15 €

ISBN : 9782369812166

Rue de Sèvres, 2016

Les Rêves dans la Maison de la Sorcière – H.P. Lovecraft, Patrick Pion & Mathieu Sapin

5 pesnées sur “Les Rêves dans la Maison de la Sorcière – H.P. Lovecraft, Patrick Pion & Mathieu Sapin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *