023

« Chappie if you want to be in the gang you have to be cool, like daddy !

Look how daddy walks ! Look how cool it’s ! Need to keep it gangsta’ Chappie ! »

Nouvelle année, nouvelle rubrique ciné ! Puisque avec ma jolie Fleur nous partageons la même passion du 7ème Art, depuis nos canapés ou en direct des salles obscures, nous avons décidé de nous réunir plus souvent autour longs métrages cette année. En 2016, et plus si affinités, Marie et Marion font leur cinéma ! Et plutôt que de nous réunir autour d’un film inconnu, cette fois chacune à conseillé à l’autre un film qui lui tenait à cœur.

Aujourd’hui, grâce à Marie Fleur, je découvre Chappie !

Interligne 2

Johannesburg, dans un futur proche, la population est encadrée par une police robotisée. Deon, un jeune ingénieur au service d’une société privée, travaille sur une intelligence artificielle capable de penser et de ressentir par elle-même. Alors qu’il teste ses avancées sur un nouveau droïde celui-ci est dérobé par un gang de dealers…

Chappie 02

Film de science-fiction efficace et maîtrisé, Chappie est somme toute une jolie découverte. Je dois bien avouer pourtant que le premier quart d’heure m’a laissée un peu sceptique de par sa naïveté et son côté un peu décousu. Mais très vite le récit finit par trouver son rythme, les personnages par se construire et le film par convaincre.

Alors bien évidemment, on le sait depuis District 9, l’univers de Neill Blomkamp est atypique, ses choix de casting judicieux et sa manière de filmer spectaculaire. Mais l’idée de génie ici, c’est en plus d’avoir offert deux rôles majeurs à Yo-Landi et Ninja, les leaders du groupe Die Antwoord. Non content d’utiliser leur répertoire musical comme bande originale, le réalisateur leur fait la part belle au sein de son long-métrage. C’est la rencontre de deux mondes totalement complémentaires qui fusionnent pour le plaisir des yeux et des oreilles.

Chappie 03

S’ils sont définitivement la bonne surprise de Chappie, autant dire que Yo-Landi et Ninja ne sont pas sa seule qualité. Dev Patel et Hugh Jackman proposent des interprétations crédibles et intéressantes dans leurs rôles respectifs. Et Sharlto Copley réussi à trouver le juste milieu entre drôleries et émotions dans sa gestuelle et ses mimiques robotiques.

Au final, j’avais raté le film lors de sa sortie au cinéma, et je suis ravie que Fleur m’ait donné l’occasion de me rattraper aujourd’hui. Comme je l’ai dit, c’est une belle découverte, avec en toile de fond un discours politique et social, sur la robotisation, la surveillance et le contrôle de la population, assez intelligent, et qui donne à réfléchir.

Mais ? Et moi ? Qu’avais-je donc conseillé à ma Fleur pour aujourd’hui ?

Allons vite découvrir ça sur le blog Un œil des mots !

Marie Marion

[Marie et Marion font leur cinéma] Chappie – Neill Blomkamp
Étiqueté avec :                                    

7 pesnées sur “[Marie et Marion font leur cinéma] Chappie – Neill Blomkamp

  • 3 mars 2016 à 8 h 36 min
    Permalien

    Le film m’avait beaucoup déçu personnellement. Notamment à cause des membres de DIe Antwoord que j’ai trouvé mauvais et globalement j’ai trouvé les personnages et le scénario sans surprises.

    Répondre
    • 3 mars 2016 à 9 h 16 min
      Permalien

      Ah ? Tu les trouves mauvais ?
      C’est peut être parce que je suis habituée à leur univers, du coup je trouve leur interprétation géniale.
      Ninja un peu moins que Yo-Landi, je dois l’avouer.
      Mais d’une manière générale, je suis séduite.
      Et Chappie est chou !

      Répondre
    • 3 mars 2016 à 9 h 17 min
      Permalien

      Moi aussi je l’ai trouvé différent.
      Alors que je m’attendais à voir un énième remake de Robocop, j’ai été agréablement surprise.

      Répondre
  • 3 mars 2016 à 10 h 55 min
    Permalien

    C’est sans doute pas le film du siècle mais Chappie est tellement trognon ! C’est le genre de personnage qui peut me faire sourire pour la soirée.
    J’ai découvert les Antwoord dans ce film. Après le visionnage de quelques vidéos Youtube de leurs clips je les trouve complètement barges mais j’aime ça !

    Bon maintenant il faut que je réfléchisse au prochain film à te suggérer 🙂

    Répondre
    • 3 mars 2016 à 12 h 44 min
      Permalien

      Pas le film du siècle. Mais un très bon film, plein de surprises.
      Moi j’avais justement envie de le voir pour les Die Antwoord 🙂
      Je réfléchis aussi pour toi !

      Répondre
  • Ping : De Films en Aiguilles – Février 2016 #02 – TWENTY THREE PEONIES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *