Films Janvier 2016 03

¤ Chair de Poule (Rob Letterman, 2016) ●●●○○

Fraîchement débarqué de New York, Zach Cooper s’ennuie dans sa nouvelle ville, et dans sa nouvelle vie. Suite à une rencontre fortuite avec sa jeune voisine, il découvre que le père de celle-ci est R.L. Stine, le fameux auteur des livres Chair de Poule

Si on aurait aimé que le film fonctionne d’avantage sur la veine nostalgique, et les vraies grosses frayeurs de notre enfance, on apprécie néanmoins cette sympathique comédie fantastique qui ne prend pas les enfants pour des débiles, et divertit leurs aînés.

Interligne 2

¤ Jacky au Royaume des Filles (Riad Sattouf, 2014) ●●●●○

En République Démocratique et Populaire de Bubunne, les femmes ont le pouvoir, commandent et font la guerre, tandis que les hommes portent le voile et s’occupent du foyer. Parmi eux Jacky qui, comme tous ses compatriotes ne rêve que d’une chose, épouser la Colonelle, fille de la Dictatrice, et lui faire plein de petits bébés.

Après un premier film brillant et hilarant sur l’âge ingrat, Riad Sattouf revient au cinéma avec une oeuvre d’une audace rare, qui ne séduira pas tout le monde, mais ne laissera certes pas indifférent. Sous ses allures de conte philosophique, aux dialogues soignés et à l’interprétation délirante, c’est un véritable brûlot contre le patriarcat. A voir et à revoir !

Interligne 2

¤ Sherlock : The Abominable Bride (Steven Moffat & Mark Gatiss, 2016) ●●●●○

Immersion totale dans le Londres de 1895 pour le nouveau volet des aventures de Sherlock Holmes, et de son très élémentaires Docteur Watson.

Retour en grande forme pour nos deux héros. En prenant totalement le contre-pied de ce que l’on attendait quant à la suite des aventures du fameux duo, Steven Moffat et Mark Gatiss offrent au spectateur un épisode déconcertant et réellement dépaysant. Un scénario d’une grande qualité, une fois encore desservi par une superbe photographie, une mise en scène élégante et une direction d’acteurs sans faille. Welcome back sirs !

Films Janvier 2016 01

¤ Copland (James Mangold, 1997) ●●●●○

A Garisson dans le New Jersey, ce sont les policiers New Yorkais qui font la loi. Freddy Heflin, le shérif local a toujours rêvé être des leurs, mais son handicap l’empêche de s’intégrer parmi eux. Tous vivent dans une routine plus ou moins réglée, jusqu’au jour où une nouvelle recrue fait une bavure. Dès lors l’ordre des choses est bouleversé…

Dans un premier temps, Copland surprendra le spectateur pour le rôle à contre-emploi qu’il offre à Sylvester Stallone. Mais ce n’est pas là l’unique qualité, casting super étoilé, personnages élaborés, ambiance poisseuse travaillée… C’est définitivement un grand film policier ! D’ailleurs, a posteriori c’est le meilleur film de James Mangold !

Interligne 2

¤ X Files – Saison 1 (Chris Carter, 1993) ●●●○○

Deux agents du FBI, Fox Mulder et Dana Scully, sont chargés d’enquêter sur les affaires non classées, appelées X Files. Malgré le scepticisme de sa collègue, Mulder ne cesse de chercher à prouver sa théorie sur les rapports entre le gouvernement américain et un complot extra-terrestre, et de tenter de retrouver la trace de sa sœur disparue l’année de ses douze ans.

Si je trouve que la série n’a pas pris une ride, et qu’il est évident qu’en 1993 David Duchovny aurait définitivement été l’homme de ma vie, force est de constater que cette première saison peine un peu à démarrer. Si j’ai aimé la manière dont sont introduits et présentés les personnages, et que j’apprécie la façon dont les choses se mettent en place pour la suite, les 24 premiers épisodes sont néanmoins un peu en dent de scie. Wait and see…

Interligne 2

¤ Louise Wimmer (Cyril Mennegun, 2012) ●●●●●

Après une séparation difficile, Louise a tout perdu en laissant derrière elle son ancienne vie. A l’aube de ses cinquante ans, femme de ménage le jour, elle dort dans sa voiture la nuit. Alors qu’elle peine à maintenir un lien avec sa fille, à garder son emploi ou à entretenir des rapports cordiaux avec l’administration, Louise ne perd pas de vue son but, trouver un appartement pour échapper à la précarité de son quotidien, et pouvoir repartir à zéro.

Très très jolie découverte ici ! Cyril Mennegun dresse avec Louise Wimmer un superbe portrait de femme. Une femme au bord du gouffre. Qui, même dans ses heures les plus sombres, privée de ce que la société appelle sa dignité, ne baisse jamais les bras. Et c’est avec beaucoup de pudeur, de retenue, et sans jamais tomber dans le pathos social racoleur, que le réalisateur filme ce combat quotidien et solitaire pour la vie.

Films Janvier 2016 02

De Films en Aiguilles – Janvier 2016 #01
Étiqueté avec :                                                                

6 avis sur « De Films en Aiguilles – Janvier 2016 #01 »

  • 16 février 2016 à 9 h 46 min
    Permalien

    Le dernier me tente bien. Merci pour ces idées.
    Grâce à toi, j’ai découvert et adoré Alabama Monroe.

    Répondre
    • 16 février 2016 à 13 h 11 min
      Permalien

      Oh oui ! Je pense que ça pourrait te plaire !
      Est-ce que si j’intègre des bandes annonces ça donnera encore plus envie ? 🙂

      Répondre
  • 16 février 2016 à 10 h 55 min
    Permalien

    J’aime beaucoup James Mangold, mais je n’ai toujours pas vu Copland. il faut vraiment que je le regarde. pareil pour Jacky au royaume des filles que je voulais voir au ciné mais je l’ai raté à l’époque.

    J’ai bien aimé Chair de Poule aussi. Plutôt respectueux, dans un genre différent des livres avec des références bien placé et un petit caméo sympa de R.L. Stine à la fin. Et puis Jack Black.

    Répondre
    • 16 février 2016 à 13 h 13 min
      Permalien

      Je rebondis juste sur Chair de Poule, pour avoir revu les trois saisons récemment, ce n’est pas du tout du tout fidèle à l’univers. C’est bien plus aseptisé, avec du comique assumé, et aucun travail sur l’horreur. En somme le réalisateur se contente de reprendre les personnages, et encore pas tous, on aurait bien aimé voir Le Masque Hanté, ou Le Sang de Monstre… C’est sympatoche, et assez intelligent dans le fond. Mais pour moi, ça n’est en aucun cas du Chair de Poule 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *