Alvin Dillies Hautière 2016

« – On peut condamner quelqu’un pour ce qu’il a fait, pas pour ce qu’il est.

– Sauf si c’est un con !

– Non, Alvin… Même pas si c’est le dernier des cons. »

Il y a des auteurs chers à mon cœur, et par conséquent des sorties immanquables quand deux de ceux là s’associent… Après mon infini coup de foudre pour le diptyque Abélard, et ma très jolie rencontre avec le premier volume d’Alvin, je ne pouvais décemment pas passer à côté de la suite de cette histoire, parue chez Dargaud le mois dernier.

A la fin du premier tome d’AlvinL’Héritage d’Abélard, nous avions laissé Alvin et Gaston sur les routes américaines. Durant ce début de voyage, les mésaventures avaient déjà été nombreuses mais ils avaient enrichi leur duo d’un nouveau compagnon : Jimmy. Cependant la route est longue jusque Crapeville, où notre petit orphelin est censé retrouver une famille. Et malgré la joie et la bonne humeur, les ennuis ne font que commencer…

Alvin 01

Le premier volume d’Alvin laissait poindre une dimension sociale qu’on ne connaissait pas à Abélard. Il mettait en scène une Amérique en pleine crise, en proie à la misère et à la pauvreté. C’était léger, en arrière plan, dans les détails des illustrations et la tristesse de certains dialogues, mais néanmoins bien présent.

Dans ce second opus, Régis Hautière approfondit un peu plus son sujet, développant une dimension politique aussi intéressante qu’elle est inattendue. Du racisme à la ségrégation, de la dévotion à l’intégrisme religieux, de la manipulation des faits à la manipulation d’un peuple… Autant de thèmes brûlants qui trouvent un triste écho dans nos actualités. C’est fascinant de constater que le road trip de nos amis est prétexte à raconter une toute autre histoire, une histoire sociétale. Et que la gravité intrinsèque au sujet est contrebalancée par les mignonneries d’Alvin, et les bons mots de Gaston. J’adore, tout simplement !

Alvin 02

Depuis plusieurs années déjà, je fais l’éloge du travail de Renaud Dillies. Et force est de constater que ce n’est pas encore aujourd’hui que je vais m’arrêter. Comme à chaque fois l’émotion qui se dégage des illustrations me submerge, et l’humanité dont elles sont empreintes me bouleverse. Je vibre d’amour pour ces bêtes à poils ou à plumes, à bec ou à museau. Encore une fois, cher Renaud, je te tire mon chapeau !

Ce second tome d’Alvin est un immense coup de cœur. Il suit le chemin tracé par le premier volet, lui même dans la digne lignée de cet Abélard que j’aime tant. Et à l’approche des dernières pages, on a un peu le coeur qui se serre. Comment ça, c’est déjà la fin ? On aurait bien signé pour un ou deux diptyques de plus… Revenez-nous vite messieurs, parce que vos bandes dessinées ont définitivement ce petit quelque chose qui me fait chavirer…

Coup de coeur

BD_de_la_semaine_BIG_salmon

Chez Yaneck !

Alvin, Tome 2 : Le Bal des Monstres – Renaud Dillies & Régis Hautière
Étiqueté avec :                        

27 avis sur « Alvin, Tome 2 : Le Bal des Monstres – Renaud Dillies & Régis Hautière »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *