006

« J’ai bientôt cinquante ans et je vis dans ma voiture. Ça t’intéresse ? Merci pour ta gentillesse, mais je n’ai pas besoin d’un homme dans ma vie. »

Nouvelle année, nouvelle rubrique ciné ! Puisque avec ma jolie Fleur nous partageons la même passion du 7ème Art, depuis nos canapés ou en direct des salles obscures, nous avons décidé de nous réunir plus souvent autour longs métrages cette année. En 2016, et plus si affinités, Marie et Marion font leur cinéma ! Et plutôt que de nous réunir autour d’un film inconnu, cette fois chacune à conseillé à l’autre un film qui lui tenait à cœur.

Aujourd’hui, grâce à Marie Fleur, je découvre Louise Wimmer !

Interligne 2

Après une séparation difficile, Louise a tout perdu en laissant derrière elle son ancienne vie. A l’aube de ses cinquante ans, femme de ménage le jour, elle dort dans sa voiture la nuit. Alors qu’elle peine à maintenir un lien avec sa fille, à garder son emploi ou à entretenir des rapports cordiaux avec l’administration, Louise ne perd pas de vue son but, trouver un appartement pour échapper à la précarité de son quotidien, et pouvoir repartir à zéro.

Louise Wimmer

Très très jolie découverte ici ! Cyril Mennegun dresse avec Louise Wimmer un superbe portrait de femme. Une femme au bord du gouffre. Qui, même dans ses heures les plus sombres, privée de ce que la société appelle sa dignité, ne baisse jamais les bras. Et c’est avec beaucoup de pudeur, de retenue, et sans jamais tomber dans le pathos social racoleur, que le réalisateur filme ce combat quotidien et solitaire pour la vie.

Pour incarner Louise, Corinne Masiero, comme une évidence. L’actrice livre une prestation bouleversante et hyper-réaliste. Elle touche le spectateur en plein cœur avec son franc-parler, sa spontanéité. Brute et pourtant gracieuse, brisée mais néanmoins optimiste, elle porte le film sur ses épaules. Et son interprétation du personnage prend aux tripes.

Bercé par la voix grave de Nina Simone, Louise Wimmer est un film juste et poignant, mais qui fait mal parce que, malheureusement, terriblement actuel. Je le redis encore une fois, une très très jolie découverte ici ! Merci jolie Marie !

Mais ? Et moi ? Qu’avais-je donc conseillé à ma Fleur pour aujourd’hui ?

Allons vite découvrir ça sur le blog Un œil des mots !

Marie Marion

[Marie et Marion font leur cinéma] Louise Wimmer – Cyril Mennegun
Étiqueté avec :                            

6 avis sur « [Marie et Marion font leur cinéma] Louise Wimmer – Cyril Mennegun »

  • 14 janvier 2016 à 8 h 22 min
    Permalien

    Je ne l’ai pas encore vu mais ça fait moment qu’il me tente celui-ci. D’ailleurs je n’en ai entendu que du bien. Ça me donne encore plus envie maintenant.

    Répondre
  • 14 janvier 2016 à 14 h 27 min
    Permalien

    Si seulement le cinéma français pouvait toujours faire battre mon cœur ainsi…
    Je suis contente que tu aies aimé Louise ! J’ai rarement vu Corinne Masiero aussi juste.

    Répondre
    • 14 janvier 2016 à 14 h 37 min
      Permalien

      Ok, donc la prochaine fois je te conseillerai un film français. Parce qu’il y a quelques pépites qui font battre mon coeur, et que tu dois absolument découvrir ! Merci en tout cas pour Louise Wimmer ! 🙂

      Répondre
  • 7 février 2016 à 13 h 48 min
    Permalien

    J’avais énormément aimé ce film… Cette actrice est géniale, l’as-tu vue dans “Discount” ? Très bon film aussi !

    Répondre
    • 7 février 2016 à 16 h 51 min
      Permalien

      Ah non pas vu ! Je note pour une prochaine séance 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *