041

« C’est étonnant le mal que l’on parvient à se faire les uns aux autres, alors qu’il suffirait de laisser la nature et le temps s’en charger. Si nous savions à quel point nous sommes menacés… Crois-tu que nous aurions plus d’égard les uns pour les autres ? »

Née au Danemark, à l’aube du XXème siècle, la jeune Rose débarque à Paris l’année de ses vingt ans. Abandonnée, déboussolée, elle se retrouve projetée dans un univers froid et hostile, bien loin du romantisme parisien qu’elle avait fantasmé. De l’affaire Dreyfus à la Guerre de 14, elle découvre la folie, la misère et la solitude au fil des années. S’évertuant toujours à relever la tête, pour finir par mieux retomber, Rose va souffrir mais aussi aimer…

Avec Ce Cœur Changeant, Agnès Desarthe mêle l’intime à l’illustre, la petite histoire à la grande, et livre là un roman profondément féministe, porté par une héroïne avant-gardiste que le destin prendra un malin plaisir à éprouver et à malmener.

J’ai aimé le côté réaliste, presque naturaliste, qui m’a dans une moindre mesure rappelé les travaux d’Emile Zola. D’ascensions en déchéances, de coups du sort en coups de chance, nous suivrons sur plusieurs décennies la vie de Rose, victime du patrimoine génétique et psychologique légué par ses parents, et contre lequel malheureusement elle ne peut rien.

J’ai aimé que le texte soit truffé de références historiques, littéraires ou philosophiques. Qu’il questionne son lecteur sur la place de la femme dans la société, mais aussi sur celle de l’homme, et finalement sur cette société elle-même dont ils font partie intégrante. Un siècle nous sépare de Rose, et pourtant ses interrogations sont encore terriblement actuelles.

Grand roman d’apprentissage, doublé d’une saisissante fresque familiale, Ce Coeur Changeant est définitivement l’une des jolies découvertes que Le Grand Prix des Lectrices ELLE aura mis sur ma route ! Une oeuvre moderne, et très bien écrite !

Grand Prix Lectrices ELLE

Ce Cœur Changeant – Agnès Desarthe

9 pesnées sur “Ce Cœur Changeant – Agnès Desarthe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *