091

« If there’s a next time, I’ll do better. So fast… Try to remember how fast it goes. »

Tant dans sa vie professionnelle que personnelle, Aidan est à la recherche du rôle de sa vie. Alors que son père, atteint d’un cancer généralisé, lui annonce qu’il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre, ce quadragénaire, marié et père de deux enfants, va revoir radicalement son mode de vie et ses priorités pour réunir la famille autour de son doyen.

Le rôle de sa vie

Parce qu’il porte en lui les signes évidents du cinéma indépendant américain, Wish I was here avait sur le papier tout pour me plaire. Et de fait, je me suis attachée à ses personnages de marginaux, j’ai apprécié ces plans baignés de soleil dans la ville de Los Angeles ou dans le désert Californien, j’ai été bercée par les accents mélancoliques de sa bande originale et j’ai été, un temps, emportée par l’optimiste débordant de son réalisateur…

Cependant, si avec sa comédie légèrement dépressive, probablement un brin autobiographique et potentiellement pleines de bonnes idées, Zach Braff use et abuse d’effets tire-larmes pour mettre en marche l’empathie de son spectateur, le film manque indéniablement d’un ciment émotionnel, ou tout simplement d’une émotion réelle.

D’une manière générale, le tout reste bien trop superficiel à mon goût. Zach Braff accumule les clichés du film indé US, et attention par moment j’aime ça, mais malheureusement jamais il ne dépasse ce stade, ne transcende pas son sujet, et ça c’est bien dommage !

Une découverte cinématographique que je partage aujourd’hui ma jolie Fleur ! Allons vite lire ce qu’elle a pensé de Wish I was here, c’est par ici !

Wish I was here – Zach Braff
Étiqueté avec :                        

12 avis sur « Wish I was here – Zach Braff »

  • 10 août 2015 à 8 h 48 min
    Permalien

    Dommage que tu n’ai pas accroché, je suis une grande fan du travail de Zach Braff, je prépare un article en ce moment sur ses deux films 🙂

    Répondre
    • 10 août 2015 à 14 h 24 min
      Permalien

      Ah j’ai hâte d’aller lire ça. Si je suis plutôt modérée concernant son travail, j’apprécie néanmoins énormément la personne qu’il est 🙂

      Répondre
  • 10 août 2015 à 9 h 13 min
    Permalien

    Je suis assez d’accord avec toi, un film avec un pitch assez attirant et au final un film bien vite oublié. Perso je me suis bien emmerdé devant alors que c’était potentiellement ma came.

    Répondre
    • 10 août 2015 à 14 h 24 min
      Permalien

      Moi aussi potentiellement il avait tout pour me plaire… Snif…

      Répondre
  • 10 août 2015 à 12 h 32 min
    Permalien

    Je suis Zach Braff addict et j’ai juste adoré ce film qui est différent de Garden State mais reste dans une continuité. Bref, on ne peux pas toujours apprécié 🙂

    Répondre
    • 10 août 2015 à 14 h 25 min
      Permalien

      Non, c’est certain, mais j’aurais vraiment aimé aimer ce film.
      La bande annonce était si belle…
      Bon après c’est une déception relative, le film a plein de qualités…

      Répondre
  • 10 août 2015 à 19 h 25 min
    Permalien

    J’ai beau être fan de Zach Braff, je suis d’accord avec ton avis mitigé. J’ai aussi été déçu tout en trouvant le film assez bon. J’attends son prochain avec impatience malgré tout !

    Répondre
    • 10 août 2015 à 21 h 07 min
      Permalien

      Moi je vais plutôt me concentrer sur Scrubs 🙂

      Répondre
      • 11 août 2015 à 10 h 19 min
        Permalien

        Tu verras c’est une chouette série !
        Scrubs a accompagné toute ma vie étudiante rien que pour ça elle tient une place particulière dans mon coeur.

        Répondre
        • 13 août 2015 à 20 h 22 min
          Permalien

          Il faut vraiment que je la termine. J’ai adoré la première saison 🙂

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *