Degenerate Housewives 2015

« Bienvenue à Hillvale, une bourgade huppée de la hupper middle class américaine, située quelque part dans les monts du Connecticut. C’est un mardi (tout est permis) comme les autres chez Catherine Mitchell, une ménagère triste et abandonnée qui recherche un brin de réconfort… Et comme d’habitude, c’est Patricia, sa plus fidèle et sa meilleure copine, qui répond présent… »

Celles et ceux d’entre nous qui ont suivi Desperate Housewives le savent bien, les chics banlieues américaines regorgent de perversions et autres petits secrets inavouables. Et comme le premier mardi de chaque mois, tout est permis chez notre amie Stephie, je vous propose de lever le voile sur les déviances sexuelles de ces femmes au foyer au brushing parfait, et sur les orgies qui se déroulent dans les pavillons résidentiels une fois les enfants à l’école et les époux au travail… Bienvenue chez les Degenerate Housewives !

Degenerate 01

Si la bande dessinée tient vraisemblablement toutes ses promesses, nous assénant sans détour des scènes de sadomasochisme et autres joyeusetés à chaque page et presque dans chaque bulle, je suis pourtant loin d’en avoir apprécié les subtilités.

Pourquoi ? Tout d’abord parce que le postulat de départ est, ni plus ni moins, un viol. Alors que Catherine s’ennuie profondément dans sa vie de femme mariée, elle ose malheureusement en parler à sa meilleure amie qui prend ça pour une invitation à la droguer, l’attacher à la table basse et lui imposer de multiples rapports sexuels et sévices non consentis. Ce genre de services rendus entre voisines ? Très peu pour moi, merci !

Degenerate 02

Par ailleurs, je ne pense pas être le public ciblé par nos Degenerate Housewives. Si j’apprécie de temps à autre les histoires saphiques, force est de constater que les nouvelles de ce recueil dessiné manquent un peu trop d’hommes à mon goût. Et que les représentations presque anatomiques des organes génitaux féminins sont très loin de m’émoustiller.

En somme si j’étais depuis longtemps attirée par ce pastiche de mes Desperate Housewives, force est de constater que la déception, plus que l’excitation, est au rendez-vous.

Et par ici l’avis de la douce Leiloona, tout aussi peu convaincue que moi !

Le Premier Mardi

Degenerate Housewives, Tome 1 – Rebecca
Étiqueté avec :                        

19 avis sur « Degenerate Housewives, Tome 1 – Rebecca »

  • 5 mai 2015 à 10 h 25 min
    Permalien

    Ahah!

    Il faut toujours se méfier des pastiches pornographiques. Généralement, c’est très souvent du bas de gamme, sans réel intérêt. Je n’ai pas lu celui-ci, mais n’étant déjà à la base pas fan du matériau d’origine, je n’irai pas en plus mettre mon nez dans leurs affaires sexuelles.

    Après, concernant les publications chez Dynamite… Leurs sorties sont souvent axés “domination, dégradation et humiliation”. Maintenant, tu es avertie. Néanmoins, certaines choses sont très intéressantes, comme les oeuvres de Ricardo Barreiro mais il faut savoir que c’est souvent très dur, glauque et pas forcément plaisant comme lecture. Personnellement, j’aime beaucoup l’extrême de son univers, les scénarios sont plutôt bien élaborés (sans rire!) et le dessin est particulièrement somptueux. Les titres parlent d’eux-même : L’ANTRE DE LA TERREUR, L’INSTITUT, LE COUVENT INFERNAL… Il faut aimer les univers gothiques, les personnages à la “freaks”, le romantisme noir, la sexualité douloureuse… Que des choses bien joyeuses!

    Dans un genre plus léger, joli et émoustillant, je te recommanderai chaudement (si ce n’est pas déjà fait) la lecture de SEXY SYMPHONIES de Francisco Lopez. Ce sont de petites scénèttes – parfois surréalistes – absolument délicieuses. De plus, le travail graphique, des desssins jusqu’à l’utilisation de la couleur, est un vrai régal pour les yeux. C’est si différent de tout le reste de leur catalogue que cet album est une ravissante fleur qui contraste avec la “noirceure” des autres publications.

    Répondre
    • 5 mai 2015 à 10 h 48 min
      Permalien

      Je note tout ça dans mon petit carnet pour me souvenir des titres. Il est évident que je ne vais pas poursuivre mon aventure avec les Degenerate Housewives. Alors tes conseils de lecture me seront précieux 😉

      Répondre
      • 5 mai 2015 à 10 h 55 min
        Permalien

        Le Sexy Symphonies, je l’ai chroniqué le mois dernier 🙂

        Bon, j’hésitais à lire cette BD… je laisse tomber l’affaire 😉

        Répondre
        • 5 mai 2015 à 10 h 57 min
          Permalien

          Tu peux largement t’en dispenser !

          Moi de mon côté je vais tenter ce Sexy Symphonies alors 🙂

          Répondre
  • 5 mai 2015 à 10 h 58 min
    Permalien

    très peu pour moi aussi. Le thème du Viol ne m’attire absolument pas, et je ne suis pas fan du graphisme, il me semble que tout cela manque de sensualité… merci d’avoir tenté pour nous ! belle journée à toi 🙂

    Répondre
    • 5 mai 2015 à 11 h 19 min
      Permalien

      Oh moi non plus… Si j’avais su je me serais abstenue 😉

      Répondre
    • 5 mai 2015 à 12 h 16 min
      Permalien

      Je te rassure, ça ne m’a pas plu non plus 😉

      Répondre
  • 5 mai 2015 à 14 h 28 min
    Permalien

    Si il y a peut-être un auteur de bandes dessinées à caractère pornographique qui pourrait plaire aux femmes, c’est bien Leone Frollo. Souvent censuré à une certaine époque, il y a un rengain d’intérêt pour son oeuvre depuis quelques années et voici qu’enfin ces bouquins sortent en intégrale et en traduction française.

    Sans doute moins brut que la grande majorité de cette littérature en bande dessinée qu’on trouve aujourd’hui un peu partout et qui se vautrent très volontairement dans une certaine complaisante; la fraîcheur des histoires, le dessin remplit de sensualité et l’humour qui est toujours présent, en font une lecture absolument délicieuse. Je n’ai pas forcément de recommandations précises, car l’entier de son travail vaut le coup d’oeil. Il suffit, par exemple, de faire une petite recherche “google images” pour être rapidement séduit.

    Parmi ses oeuvres, j’aime particulièrement ce qu’il a fait avec CASINO (en cinq volumes) ou encore MONA STREET. Et il s’agit là de pornographie qui n’est jamais “dure” mais plutôt joyeuse et bon enfant. Une manière de se laisser porter par ces histoires qui offrent sa dose “d’excitations” que l’on savoure toujours avec plaisir. C’est donc bien loin de la “douloureuse” ligne éditoriale prôné par Dynamite.

    Je ne peux donc que convier toute personne intéressée par la pornographie en bandes dessinées de passer par les cases de Leone Frollo

    Répondre
  • 5 mai 2015 à 15 h 35 min
    Permalien

    Même sans ton avis, ça ne m’aurait pas intéressé du tout celle là. Même la couverture ne me plait pas. Je passe donc mon tour^^.

    Répondre
    • 5 mai 2015 à 22 h 27 min
      Permalien

      C’est vrai qu’elle n’est pas top cette couverture !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Fatal error: Uncaught Exception: Template 'templates/form/web/widgets/#type.html' not found ! in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php:723 Stack trace: #0 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(454): WYSIJA_help_render_engine->_loadTemplate('templates/form/...') #1 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(169): WYSIJA_help_render_engine->_parse('\n{include file=...') #2 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(756): WYSIJA_help_render_engine->render(Array, 'templates/form/...') #3 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(638): WYSIJA_help_form_engine->render_web_body() #4 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/views/front/widget_nl.php(160): WY in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 723