Instants là - 2014

« Une fois qu’il est parti, elle ressent de nouveau cette faim. Mais trop tard. Est-ce cela dont il est question dans les livres et les magazines, est-ce de l’amour ? Pas sous forme épistolaire, mais dans la réalité ? Elle ne sait pas. La réalité est plus ardue que les lettres. Il a trois ans de plus qu’elle. L’apprécie-t-elle ? Oui. Mais pas tout lui. Il glisse et dérape et, en même temps, l’attire avec quelque chose qu’elle ne saurait déterminer. »

Dans une Norvège d’après-guerre, elle vit une enfance tourmentée entre le dégoût que lui inspire son père et l’indifférence dont fait preuve sa mère. Elle ère dans les montagnes, pêche sur les lacs et parlent à des gens qui ne sont plus là. Elle aime écrire et danser. Et un soir, après le bal, elle se laisse toucher par les mains de l’apprenti-électricien…

Ces instants-là ne sont que les prémices de sa vie d’adulte, une vie bien remplie qu’elle mènera en tant qu’épouse, mère, institutrice, écrivain… Une vie riche et passionnante qu’elle met en mots pendant près de 400 pages. Malheureusement la froideur du Nord est contagieuse, et le récit, à l’image des plaines norvégiennes, profondément aride. Aucune émotion ne vient filtrer d’entre les phrases, et c’est vraiment dommage.

C’est donc sans s’investir le moins du monde dans la narration, sans être touché par les mots de l’auteur, que l’on lit ces tranches de vie, ces petits instants volés qu’elle nous offre. Les lignes se succèdent, les pages s’enchaînent, mais sans rien éveiller, si ce n’est une fascination pour les décors et le mode de vie nordiques. En somme, c’est une petite déception…

Je remercie infiment Priceminister Rakuten de m’avoir donné l’occasion de lire Ces Instants-là de Herbjørg Wassmo dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire 2014.

Blog_LogoRentreeLitteraire2014_03

Ces Instants-là – Herbjørg Wassmo

18 avis sur « Ces Instants-là – Herbjørg Wassmo »

  • 28 décembre 2014 à 9 h 38 min
    Permalien

    Bon, dommage que le récit ne soit pas aussi savoureux que la couverture ! 😀

    Répondre
  • 28 décembre 2014 à 10 h 01 min
    Permalien

    Je suis en plein dedans et je progresse très lentement, ce qui n’est jamais bon signe. Le rythme de la narration est très… nordique !

    Répondre
    • 29 décembre 2014 à 9 h 53 min
      Permalien

      J’ai également eu du mal à avancer…

      Répondre
  • 28 décembre 2014 à 10 h 38 min
    Permalien

    On le sent en tout cas que tu n’as pas apprécié. Ou pas autant que tu l’aurais cru en tout cas. Et je dois bien dire que ça ne me donne pas envie…

    Répondre
  • 29 décembre 2014 à 9 h 43 min
    Permalien

    Au début j’ai eu du mal et puis j’ai fini par vraiment aimer, mais je ne suis pas surprise que tu n’aimes pas. Ce roman ne peut pas faire l’unanimité (c’est un roman pour les plus toutes jeunes :), ). Je le dis dans mon billet, je me demandais quel effet il ferait sur de jeunes lectrices ou sur des lecteurs. J’ai bien aimé le style et le thème 🙂

    Répondre
    • 29 décembre 2014 à 9 h 54 min
      Permalien

      Je vais aller lire ton billet pour voir ce que tu en as pensé. Mais je ne suis pas une toute jeune lectrice, tu sais 😉

      Répondre
  • 29 décembre 2014 à 11 h 43 min
    Permalien

    Deuxième chronique que je lis concernant ce livre et deuxième deception! Quel dommage car je suis fascinée par les pays nordiques et rien que pour ça, ce livre me fait de l’oeil (en plus la couverture est très jolie)

    Répondre
    • 29 décembre 2014 à 12 h 03 min
      Permalien

      Il faut que tu lises La lettre à Helga plutôt 😉

      Répondre
  • 29 décembre 2014 à 15 h 01 min
    Permalien

    Deuxième avis négatif que je lis, autant te dire que je suis refroidie (ahah, elle était facile).
    Pourtant cette couverture est TELLEMENT belle *_*

    Répondre
    • 29 décembre 2014 à 15 h 22 min
      Permalien

      Et le synopsis était fort attractif…

      Répondre
    • 30 décembre 2014 à 19 h 44 min
      Permalien

      Moi aussi… Et qu’est ce que j’ai eu du mal à le finir…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *