Crocodile - 2014

« Je ne suis pas un crocodile, moi. Je respecte les fâmes ! Enfin, je respecte les femmes qui se respectent elles-même. Si elle s’habille trop « court » ou trop « voyant », si elle « ne prend pas soin de son apparence », si elle me parle « mal », si elle couche avec « n’importe qui », si elle n’a pas une sexualité « comme il faut » … Elle ne se respecte pas. C’est une pute. Faut pas qu’elle s’étonne si on lui crache à la gueule. »

En juillet 2013, après avoir découvert le court-métrage de Sofie Peeters, Femme de la rue, le dessinateur Thomas Mathieu décide de mettre en bulles les témoignages de jeunes femmes ayant souffert du sexisme ordinaire, ou du harcèlement de rue. Ainsi, avant d’être un album papier, Les Crocodiles s’est d’abord fait connaître sur Internet, où il a rencontré un franc succès sous le nom de Projet Crocodiles. La bande dessinée aujourd’hui commercialisée reprend certaines des histoires publiées ici, sur le blog de l’illustrateur.

Crocodile 01

De la simple remarque machiste destinée à attirer l’attention de la gente féminine, à toute la violence d’un rapport sexuel non-consenti, en passant par les frotteurs du métro, les siffleurs des rues et tous ces individus dont le comportement tient de l’agression, la grande force de cet album est qu’il se place constamment du point de vue de la femme, les hommes y étant représentés, vous l’aurez compris, sous la forme de crocodiles. Loin de stigmatiser tous les mâles, Thomas Mathieu prend plutôt le parti de montrer qu’il s’agit là d’un phénomène sociétal plutôt que de cas réellement isolés. Rappelons que 67,1% des franciliennes déclarent avoir peur en transports en commun ou dans leur quartier le soir, et que si tous les hommes ne sont pas des prédateurs, comment reconnaître celui qui fera de nous sa proie ?

Crocodile 02

Ne se contentant pas simplement de mettre en images les témoignages qu’il reçoit, Thomas Mathieu propose également dans son album, comme sur son blog, des méthodes pour ne plus souffrir du machisme ou du sexisme ordinaires, et des solutions pour mettre fin au harcèlement de rue. Dans un premier temps il explique comment identifier un cas d’agression, puis dans un second temps comment réagir en tant que témoin ou victime dans ce type de confrontation. Une manière intelligente et efficace de sensibiliser le lecteur !

Alors que Toulouse vient d’annuler l’exposition de plusieurs planches des Crocodiles de Thomas Mathieu, prévue à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, je n’ai qu’un conseil : Courez acheter cette bande dessinée ! Loin d’être provocatrice et vulgaire, comme se targuent de dire les élus UMP de la ville, elle traite avec justesse d’un sujet qui se veut encore tabou pour beaucoup d’entre nous !

Une lecture commune que je partage aujourd’hui avec Mo’, Valérie, Sabine, Enna et David.

Et pour découvrir le Projet Crocodile : Le Blog de Thomas Mathieu.

topbd_2013

16/20 pour le top de Yaneck

Les Crocodiles – Thomas Mathieu
Étiqueté avec :                            

31 avis sur « Les Crocodiles – Thomas Mathieu »

  • 10 décembre 2014 à 5 h 58 min
    Permalien

    C’est vrai que si les choses pouvaient changer… Mais pour cela, il faut déjà commencer par en parler. Nous voici donc à la première étape. Si l’on pouvait distribuer ce genre d’ouvrages ‘dans la rue, dans les stations de métro…) comme on distribue des petits pains… ce serait bien 🙂

    Répondre
    • 10 décembre 2014 à 7 h 42 min
      Permalien

      Oh comme je suis d’accord avec toi ! Heureusement que le blog est accessible gratuitement pour toutes celles et ceux qui ne peuvent pas investir dans la bande dessinée ! Je suis ravie de partager cette Lecture Commune avec toi autour de ce sujet 🙂

      Répondre
    • 10 décembre 2014 à 7 h 43 min
      Permalien

      Merci ! Peut-être que la BD se fera une place au pied du sapin 🙂

      Répondre
  • 10 décembre 2014 à 9 h 07 min
    Permalien

    Hier, ma fille l’a vue sur mon bureau et m’a dit que ça avait l’air passionnant. Je crois que c’est une BD à offrir aux jeunes filles (même si la mienne est encore un tout petit peu jeune). Merci d’avoir partagé ce moment avec nous.

    Répondre
  • 10 décembre 2014 à 12 h 54 min
    Permalien

    Vous faites un joli coup de projecteur sur cette BD qui devrait être reconnue d’utilité publique (ce qui est loin d’être le cas, c’est le moins que l’on puisse dire quand on voit ce qu’il s’est passé à Toulouse)

    Répondre
    • 10 décembre 2014 à 12 h 55 min
      Permalien

      C’est une idée de Mo’ et je suis vraiment heureuse d’y participer 🙂

      Répondre
  • 10 décembre 2014 à 13 h 58 min
    Permalien

    Quelle lecture glaçante… ! Très sincèrement, ça remue, cette bd. J’ai également beaucoup apprécié les solutions proposées en fin d’album : on passe d’un catalogue flippant et malsain a une véritable bible à mettre entre toutes les mains… des femmes ET des hommes…

    Répondre
    • 10 décembre 2014 à 17 h 18 min
      Permalien

      Je suis définitivement d’accord avec toi 🙂

      Répondre
  • 10 décembre 2014 à 17 h 49 min
    Permalien

    Je suis contente que plusieurs personnes parlent de cet album et de ce sujet aujourd’hui car il est essentiel! Et comme toi, j’ai aimé les témoignages mais aussi les conseils qui seront sans doute très utiles!

    Répondre
    • 10 décembre 2014 à 18 h 57 min
      Permalien

      Espérons n’avoir jamais à les mettre en pratique…

      Répondre
  • 10 décembre 2014 à 21 h 09 min
    Permalien

    Ça m’a encore l’air trés intéressant. J’ai toujours du mal à comprendre l’intérêt du comportement de certaines personnes. J’ai toujours détesté ça. Même quand j’étais jeune et que j’étais avec une bande de pote, si l’un d’eux avait cette attitude j’étais hyper mal à l’aise. Mais je ne faisais rien (jeune et con donc, heureusement que j’ai changé^^)

    Je vais surement m’y pencher à l’occasion, ça m’intéresse vraiment.

    Répondre
    • 10 décembre 2014 à 22 h 09 min
      Permalien

      Toutes les planches sont en ligne sur le blog du dessinateur 🙂

      Répondre
  • 10 décembre 2014 à 23 h 59 min
    Permalien

    C’est chouette de mettre cette BD et cette initiative en avant, il ne me reste plus qu’à la lire !

    Répondre
    • 11 décembre 2014 à 9 h 26 min
      Permalien

      Toutes les planches sont disponibles sur le blog du Projet Crocodiles !

      Répondre
  • 13 décembre 2014 à 10 h 17 min
    Permalien

    Je vais la lire et la faire lire à mes filles et à mon fils.
    Quand je lis ton article je me souviens d’un truc qui m’est arrivé . Je devais avoir 30 ans environ. Je marchais sur le trottoir avec une jupe un peu au dessus des genoux ; il y avait une bande de gars (16 ans environ), quand je suis arrivée à leur hauteur ils m’ont traitée de sale pute ;(j’espère qu’ils ont eu honte après ou au moins un dans le lot)
    (j’ai trouvé ça hyper agressif, et je n’ai jamais oublié) bon je porte toujours des jupes (manquerait plus que ça, que je les range aux vestiaires )

    Répondre
    • 13 décembre 2014 à 13 h 52 min
      Permalien

      J’en porte toujours également, mais ce genre de comportement me donne des envies de meurtres… C’est tout à fait révoltant !

      Répondre
  • 25 mai 2015 à 14 h 26 min
    Permalien

    J’adore ton article, tu retranscris à merveille tout ce que je pense de cette initiative ! Nous sommes bien d’accord pour dire que cette lecture est vraiment indispensable, et pour saluer le projet de Thomas Mathieu 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Fatal error: Uncaught Exception: Template 'templates/form/web/widgets/#type.html' not found ! in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php:723 Stack trace: #0 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(454): WYSIJA_help_render_engine->_loadTemplate('templates/form/...') #1 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(169): WYSIJA_help_render_engine->_parse('\n{include file=...') #2 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(756): WYSIJA_help_render_engine->render(Array, 'templates/form/...') #3 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(638): WYSIJA_help_form_engine->render_web_body() #4 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/views/front/widget_nl.php(160): WY in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 723