Héléna - 2014

« Les relations amoureuses, c’est compliqué. Surtout quand l’un des deux ne veut pas. »

Après avoir découvert Ceux qui me restent de Damien Marie et Laurent Bonneau le mois dernier, j’ai eu envie d’explorer un peu plus la nouvelle ligne éditoriale de Grand Angle, placée sous le signe de l’émotion. Dernière parution de la maison d’édition, le premier tome d’Héléna, de Jim et Lounis Chabane, s’est immédiatement imposé à moi.

Alors qu’il est sur le point d’épouser la mère de son futur enfant, Simon aperçoit Héléna devant la mairie. Héléna c’est pour lui l’incarnation de la beauté, son adolescence retrouvée, la seule fille qu’il ait jamais aimé et malheureusement la seule qu’il n’a jamais intéressée. Voyant un présage dans ces retrouvailles, Simon rompt ses vœux sans même savoir s’il reverra la jeune femme. Quelques semaines plus tard, Simon recroise Héléna par le plus grand des hasards et lui propose un étrange contrat. Il est prêt à lui offrir mensuellement la somme de mille euros contre trois heures hebdomadaires de son précieux temps…

Héléna - 2014 02

Préfacé par une très jolie citation de Marguerite Duras sur l’amour, et avec un tel pitch de départ, j’ai tout de suite pensé que ce premier volume d’Héléna était fait pour moi. Ce n’est pas nouveau, et je ne m’en cache pas, les histoires d’amour tortueuses et torturées, en littérature du moins, j’aime vraiment ça. Et de fait, j’ai adhéré au scénario de ce premier volume. Jim y pose les bases de son diptyque et introduit des personnages pas spécialement sympathiques, mais pétris de défauts et par conséquents réellement humains.

Graphiquement je dois bien avouer qu’on est bien loin de ce que j’aime d’habitude. Les dessins de Lounis Chabane sont propres et travaillés avec beaucoup de réalisme. Mais c’est peut-être un peu trop aseptisé à mon goût, le trait manquant un tantinet d’émotions.

Pourtant, et même si visuellement on est bien loin de mon univers, j’ai plutôt apprécié ce premier opus. Les dialogues de Jim sont intelligents et parfois criants de vérité quant aux relations hommes-femmes (notamment au sujet de l’adultère, décidément après Les Fidélités, il semblerait que j’entame une thématique…). Au final ce premier volume d’Héléna a su attiser ma curiosité, et j’ai maintenant hâte de connaître la fin de cette histoire. Malheureusement la suite n’est pas encore programmée…

topbd_2013

13/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Héléna, Tome 1 – Jim & Lounis Chabane
Étiqueté avec :                    

15 avis sur « Héléna, Tome 1 – Jim & Lounis Chabane »

  • 15 octobre 2014 à 10 h 02 min
    Permalien

    Comme toi, pas très attirée par le graphisme à première vue. Mais pourquoi pas, vu ce que tu en dis. Cependant, j’attendrais ton ressenti sur le tome 2…

    Répondre
    • 15 octobre 2014 à 12 h 03 min
      Permalien

      C’est pour ça que je ne lis presque jamais de série… Attendre est toujours un peu pénible…

      Répondre
  • 15 octobre 2014 à 12 h 53 min
    Permalien

    Je ne suis pas fan des histoires amours torturées et encore moins des dessins, donc je crois que je vais passer mon tour sans regret.

    Répondre
    • 15 octobre 2014 à 13 h 35 min
      Permalien

      Effectivement, il vaut mieux que tu passes ton tour 😉

      Répondre
  • 15 octobre 2014 à 17 h 21 min
    Permalien

    Je l’ai vu de loin à Quai des Bulles et la couverture m’a attirée.
    Mais devant tous mes achats, j’ai renoncé.
    Je note.

    Répondre
  • 15 octobre 2014 à 17 h 57 min
    Permalien

    Le graphisme me plait et j’aime les histoires d’amour tortueuses …

    Répondre
    • 15 octobre 2014 à 22 h 54 min
      Permalien

      C’est vrai que ça pourrait te plaire 😉

      Répondre
  • 15 octobre 2014 à 22 h 44 min
    Permalien

    A voir, mais je n’en ferai pas une priorité… Cela dit j’ai un autre album de Jim qui m’attend, yapluka ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Warning: preg_match(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 11 in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 526

Fatal error: Uncaught Exception: Template 'templates/form/web/widgets/#type.html' not found ! in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php:723 Stack trace: #0 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(454): WYSIJA_help_render_engine->_loadTemplate('templates/form/...') #1 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php(169): WYSIJA_help_render_engine->_parse('\n{include file=...') #2 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(756): WYSIJA_help_render_engine->render(Array, 'templates/form/...') #3 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/form_engine.php(638): WYSIJA_help_form_engine->render_web_body() #4 /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/views/front/widget_nl.php(160): WY in /homepages/24/d543942492/htdocs/app543943322/wp-content/plugins/wysija-newsletters/helpers/render_engine.php on line 723