Petits Arrangements - 2014

« Je lui dois tellement. Lorsque je l’ai retrouvé, je ne croyais plus à l’amour, et Stanislas m’a réparée, il m’a remise d’aplomb. Maintenant, je suis prête à m’envoler de nouveau mais je lui dois mes ailes. Et je me rends compte qu’à chaque battement il y aura un peu de lui. »

Nous sommes cruels avait été l’une de mes lectures les plus plaisantes l’an dernier, par conséquent lorsque j’ai appris que Camille de Peretti en avait écrit la suite cette année, je me suis empressée d’acheter Petits arrangements avec nos cœurs pour le dévorer. J’avais hâte de retrouver le personnage de Camille, de découvrir ce que l’avenir et les affres de l’amour lui avaient réservé ces dernières années. Le roman étant préfacé par ces mots que j’aime tant d’Alfred de Musset, j’ai su que j’allais être comblée : « On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime… ».

Dans Petits arrangements avec nos cœurs on retrouve Camille telle qu’on l’avait laissée à la fin de Nous sommes cruels. Elle revient dans un premier temps sur l’année de ses seize ans, l’année où elle a rencontré Stanislas, l’année de son premier amour et de sa première rupture. Mais on le sait, le temps passe, les amours aussi. Camille joue. Camille aime. Camille grandit. Et un jour, dix ans plus tard, alors qu’elle s’y attend le moins, qu’elle est devenue femme et qu’elle écrit son second roman, Camille recroise la route de Stanislas…

A travers cette autofiction, l’auteur nous propose l’autopsie d’un amour, le sien. De sa plume fine, juste et tranchante, elle dissèque la naissance du sentiment amoureux (« Il n’y a rien de plus troublant qu’une correspondance, rien de plus parfait pour tomber amoureux. »), relate les élans passionnels et passionnés des débuts d’une relation (« Ce sentiment de toute-puissance qui emplit la poitrine et donne la sensation d’étouffer, celui de se savoir aimé. »), expose l’installation dans une routine confortable et rassurante (« Il faudra sourire, admirer le paysage, sourire. Puis il faudra prendre une décision. ») et finit par nous conter l’étiolement progressif de cet amour que chacun pensait inébranlable (« Nous ne vieillirons pas ensemble mais chaque jour que nous passerons à nous aimer ce sera du bonus»).

A l’instar de Nous sommes cruels, les personnages sont tantôt attachants, tantôt détestables. Ils sont antipathiques, cyniques, égoïstes et manipulateurs. Leurs préoccupations sont futilement existentielles. Ils souhaitent une chose, et presque immédiatement son contraire, comme si ils cherchaient à se convaincre l’un et l’autre qu’ils ne sont pas faits pour le bonheur et la simplicité des sentiments qu’ils éprouvent. Et pourtant je me suis attachée à Camille et Stanislas, et je me suis identifiée à leur histoire car les maux dont ils souffrent l’un et l’autre sont finalement universels. Jusqu’à la dernière page le roman a trouvé écho en moi, me laissant au final le cœur sec et les yeux gonflés.

Mais dans l’attente de l’oubli « heureusement qu’il a les mots et les livres, les phrases et les virgules ». Camille de Peretti écrit, et pour ça j’ai envie de lui dire merci…

Les avis de Jérôme, LeiloonaL’Irrégulière, Noukette, Sophie et Stéphie.

Petits arrangements avec nos cœurs – Camille de Peretti

12 avis sur « Petits arrangements avec nos cœurs – Camille de Peretti »

    • 26 septembre 2014 à 12 h 34 min
      Permalien

      Moi aussi… La fin m’a achevée par contre…

      Répondre
  • 26 septembre 2014 à 13 h 09 min
    Permalien

    Je comprends que ce texte puisse faire résonner des tas d’échos. Malheureusement, chez moi, ça n’a pas été le cas. Pour autant je ne regrette pas du tout d’avoir découvert cette auteure talentueuse.

    Répondre
    • 26 septembre 2014 à 13 h 28 min
      Permalien

      Il faudrait peut-être tenter un autre titre alors ? 🙂

      Répondre
    • 27 septembre 2014 à 10 h 40 min
      Permalien

      Oui, tu peux commencer par celui là 😉

      Répondre
  • 28 septembre 2014 à 23 h 08 min
    Permalien

    Une jolie plume oui. Ce roman n’est pas un coup de coeur mais je relirai volontiers un autre roman de cette auteure !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *