Forever Bitch - Diglee

« Peut-être que la vraie liberté, ma Louise, c’est aussi juste d’être aimée de la personne qu’on aime. »

Après son billet sur l’amour qui m’avait bouleversée en octobre dernier, il était bien évident que je ne pouvais pas passer à côté de la dernière bande-dessinée de la charmante Diglee. Les fêtes de Noël ont été pour moi l’occasion de faire découvrir cette illustratrice, pour qui j’ai eu un petit coup de cœur cette année, à ma cousine que j’adore. Mais avant de lui offrir Forever Bitch entre deux coupes de champagne, je dois avouer que je l’ai honteusement dévoré dans mon canapé avec une tasse de thé…

Forever Bitch c’est l’histoire de trois jeunes filles modernes. Il y a Maud, la brune pulpeuse qui vient de rompre avec son boy friend du moment, et qui, se considérant comme la Mère Thérésa du sexe, se remet de cette rupture en valsant d’un homme à l’autre. Il y a aussi Audrey, la blonde innocente, qui pense avoir trouvé son prince charmant, rêve de mariage et d’enfants. Et enfin, il y a Louise, qui fait le lien entre les deux premières et dont l’amoureux parfait l’invite ce week-end à New York…

Forever Bitch - 2013

Force est de constater que Forever Bitch ne parlera pas à tout le monde, le lectorat visé étant essentiellement trentenaire et féminin. Quelle chance pour moi ! Je suis justement une jeune fille, âgée de 26 ans ! Alors de fait, oui, la bande-dessinée a trouvé un certain écho en moi. J’ai souri m’identifiant à certaines situations un peu trop familières, me reconnaissant dans quelques répliques universelles ou traits de caractère exacerbés. J’ai apprécié l’humour avec lequel Diglee nous dépeint l’amour et l’amitié, même quand les situations sont pourtant dramatiques.

Mais la légèreté qui fait la force de Forever Bitch, est aussi la cause de ses petites faiblesses. En effet, à vouloir trop se concentrer sur le côté humoristique de sa bande-dessinée, l’auteur en néglige un peu l’émotion que j’avais tant aimé à l’origine dans ses billets, et ça c’est un peu dommage.

topbd_2013

12/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Forever Bitch – Diglee
Étiqueté avec :                        

31 pesnées sur “Forever Bitch – Diglee

  • 8 janvier 2014 à 7 h 29 min
    Permalien

    Je n’ai pas le budget pour me permettre de l’avoir et je pense que vais me contenter de la feuilleter en librairie. 😉

    Répondre
    • 8 janvier 2014 à 10 h 12 min
      Permalien

      Je n’aurais pas non plus eu le budget, mais j’ai eu l’occasion de l’offrir, et par conséquent de le lire un peu avant Noël 😉

      Répondre
  • 8 janvier 2014 à 12 h 35 min
    Permalien

    Bon ben là tout de suite, j’ai envie de dire non… En même temps je ne serai bientôt plus trentenaire et je n’ai pas forcément grand chose de féminin, ceci explique cela 😉

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 13 h 29 min
    Permalien

    Je ne fais plus partie du lectorat ciblé ,ce qui explique sans doute l’ agacement certain que j’éprouve au bout d’un moment en lisant ces BD qui pourtant au départ me semblent sympathiques et me tentent. Après des déceptions répétées, je ne m’y essaie plus désormais.

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 13 h 35 min
    Permalien

    Je l’ai offert à une copine mais je n’ai pas eu le temps de le lire avant. Je vais lui emprunter…

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 14 h 34 min
    Permalien

    Dommage qu’elle perde en émotion, après rien ne m’empêche d’y jeter un oeil !

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 16 h 53 min
    Permalien

    J’aime bien ce genre de littérature girly et légère de temps en temps

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 17 h 27 min
    Permalien

    J’avoue que je n’accroche plus du tout à ce genre de BD girly, même si j’ai pu aimer ça à un certain moment…

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 17 h 44 min
    Permalien

    Je suis aussi dans le coeur de cible, et si je connais Pénélope Bagieu et Margaux Motin, je n’ai encore pas lu Diglee ! Bientôt peut-être !

    Répondre
  • 8 janvier 2014 à 18 h 59 min
    Permalien

    Je n’ai pas encore lu Diglee mais les billets de son blog me donnait bien envie de la découvrir… Un jour prochain peut-être !

    Répondre
    • 8 janvier 2014 à 19 h 03 min
      Permalien

      C’est grâce aux billets de son blog que je l’ai découverte 🙂

      Répondre
  • 9 janvier 2014 à 11 h 46 min
    Permalien

    J’adore Diglee, je possède tout ces livres. Celui ci était génial, j’ai même décidé de l’offrir à mes amies pour Noël

    Répondre
  • Ping : Forever bitch |

  • 24 mai 2015 à 20 h 04 min
    Permalien

    Je confirme qu’on a vraiment eu la même lecture de cette BD (sauf que moi c’étaient mes souvenirs de moi trentenaire 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *