La femme parfait est une connasse - 2013

« Règle n°18 : On assumera de pleurer devant les téléfilms de M6… Surtout ceux de Noël. »

D’ordinaire ce genre de lecture ne m’attire pas le moins du monde, qui plus est avec une première de couverture aussi laide et un titre aussi vulgaire. Mais force est de constater que les quelques extraits bien sentis dont on m’a fait la lecture auront eu raison de moi, c’est ainsi que j’ai succombé et ai entamé la lecture de ce petit guide de survie à l’usage des femmes normales.

Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard, deux sœurs jumelles, respectivement humoriste et journaliste, mettent à notre disposition les clés du succès pour réussir dans nos vies de jeunes femmes imparfaites et nous accepter, enfin, telles que nous sommes. Les deux auteurs nous apprendront notamment comment être toujours jolie sur les photos, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade ou quelles sont les questions à ne pas poser si on ne veut pas entendre les réponses. Elles nous expliciterons également la technique du foutu pour foutu, mais aussi celle de Scarlett Johansson, ou comment un petit cochon a fait croire au monde entier qu’elle était une bombe sexuelle

Alors, certes, on ne va pas se mentir, ce petit manuel pour femmes modernes est un ramassis de banalités toutes plus grosses les unes que les autres, écrites pour parler au plus grand nombre. Mais de fait, ça fonctionne et je mets au défi quiconque lira La femme parfaite est une connasse de ne pas se reconnaître dans l’une ou l’autre des situations présentées. C’est léger, rédigé avec humour, à vocation thérapeutique et  ça se lit en moins de deux heures, alors pourquoi ne pas se laisser tenter ?

La femme parfaite est une connasse – Anne-Sophie & Marie-Aldine Girard

14 pesnées sur “La femme parfaite est une connasse – Anne-Sophie & Marie-Aldine Girard

  • 21 octobre 2013 à 1 h 15 min
    Permalien

    Ce n’est pas non plus le genre de lecture qui m’attire à première vue. Si on me le prête je ne dis pas non, mais je refuse d’avoir dans ma bibliothèque un livre avec une couverture aussi immonde ^^

    Répondre
    • 21 octobre 2013 à 7 h 46 min
      Permalien

      Ah ah ! Moi je vais tenter de le dissimuler entre deux très jolies couvertures pour qu’il passe inaperçu 😉

      Répondre
  • 21 octobre 2013 à 8 h 28 min
    Permalien

    Du genre racoleur, la couverture, mais je reconnais que parfois je me laisse tenter aussi par ces lectures faciles.

    Répondre
  • 21 octobre 2013 à 9 h 12 min
    Permalien

    Elo a eu ce livre en cadeau pour ses trente printemps. Je ne sais pas si elle l’a lu finalement.

    Répondre
    • 21 octobre 2013 à 20 h 58 min
      Permalien

      Si ça peut te rassurer j’y suis également allée à reculons, et c’est finalement une bonne surprise 😉

      Répondre
  • 21 octobre 2013 à 17 h 18 min
    Permalien

    Je l’ai mis… dans les toilettes ! Comme ça j’en relis 2-3 p quand je suis mal lunée le matin : effet imparable !

    Répondre
  • 21 octobre 2013 à 22 h 00 min
    Permalien

    Le titre est d’une vulgarité affligeante (et pourtant pour ce qui est de la vulgarité je suis bon client d’habitude^^). Bon en même temps ce n’est clairement pas pour moi…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *