Diglee - 2013

« Dans la vie, il y a un sujet qui m’a toujours passionnée (au grand dam de mes amis les plus cyniques ou désabusés), c’est : l’amour. »

Pour ceux qui l’auraient déjà compris, il sera un peu particulier le rendez-vous BD de ce mercredi… J’avais à la base prévu de vous parler de Skandalon, la toute dernière bande dessinée de Julie Maroh, mais hier je suis tombée sur un article de la très charmante Diglee qui a bouleversé mon cœur et mes plans. Pour la toute première fois je ne vais pas chroniquer une oeuvre papier, mais plutôt mettre à l’honneur le joli billet d’une illustratrice qui m’a réellement chamboulée.

Diglee, de son vrai nom Maureen Wingrove, est donc une illustratrice lyonnaise de 25 ans qui travaille essentiellement pour la presse féminine, la littérature jeunesse, la publicité et bien évidemment la bande dessinée. Nous avons tous très certainement déjà aperçu l’une ou l’autre de ses œuvres dans les rayons d’une librairie, Autobiographie d’une fille Gaga et Confessions d’une Glitter Addict, c’est elle. Pour ma part, je n’ai lu ni l’une, ni l’autre. Mais alors pourquoi cette envie dévorante de vous parler de leur auteur ? Tout simplement parce que la semaine dernière la jolie Diglee a publié sur son blog un article sur l’amour, d’une beauté et d’une justesse absolue. Un billet qui me frappe en plein cœur.

Avant toute chose, pour lire le billet en question, c’est par ici.

Diglee - 2013

Diglee retrace sur un peu plus de dix ans son parcours émotionnel, ses illusions et ses désillusions, ses questions et sa quête de réponses à travers le cinéma, la littérature et même l’arbre généalogique de sa famille. Elle dissèque les histoires d’amour de ses proches, ainsi que celles de ses ancêtres, dans le but de se trouver et comprendre un peu mieux les mécanismes amoureux qui régissent son cœur. En somme, elle déconstruit pour se construire, et elle nous livre son cheminement avec des dessins spontanés et une écriture sincère. Au fil des planches, on s’attache beaucoup à ce petit bout de femme qui est finalement l’une des nôtres, avec ses doutes, ses joies et ses peines. Elle met en bulles et en mots des sentiments qui m’habitent et me hantent, et par conséquent son billet me parle et me touche peut-être un peu plus qu’il ne le fera avec d’autres. Néanmoins j’avais envie de le partager avec vous.

Et alors, le constat que la jolie Diglee pose sur tout ça ? Il est simple, nous avons toujours la possibilité d’aimer mieux, et d’être mieux aimée, même après des années d’errances et autres déboires amoureux. Une belle leçon d’espoir à méditer en ce mercredi tout gris.

topbd_2013

17/20 pour le top de Yaneck

Logo BD Mango Noir

Chez Mango

Amour – Diglee
Étiqueté avec :                        

25 pesnées sur “Amour – Diglee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *