Tout ce qu'il voudra - Sara Fawkes

«  Si une partie de moi était horrifiée par mon comportement,

il m’était impossible de résister à mon désir. »

Lucy Delacourt est une orpheline sans le sous, ayant arrêté ses études après le décès prématuré de ses parents, elle est désormais intérimaire dans une grosse société américaine, où elle fantasme tous les jours sur le beau brun aux costumes hors de prix avec qui elle partage l’ascenseur.

Un matin, alors qu’elle monte les étages en compagnie du bel inconnu, ce dernier presse le bouton d’arrêt et lui donne en quelques minutes l’orgasme de sa vie. Surprise, elle découvre le lendemain que son amant de l’ascenseur n’est autre que le président de la société qui l’emploie. Alors qu’elle pensait être licenciée, Jeremiah Hamilton lui propose un poste d’assistante personnelle, un poste où elle devra faire tout ce qu’il voudra…

Il y a bien longtemps que je n’avais plus participé au rendez-vous de Stephiele premier mardi, c’est permis. J’avais ces derniers mois remisé la littérature érotique au placard. Et puis Sara Fawkes est arrivée, avec sa saga en cinq volumes Tout ce qu’il voudra, et ses sous-titres accrocheurs, Tous les coups sont permis, En amour comme à la guerre, Dommages collatéraux, Trahison… Autant de titres évocateurs qui ont réveillé la lectrice du mardi qui sommeille en moi.

Je dois bien l’avouer, la littérature érotique m’avait manqué, et Tout ce qu’il voudra m’en a redonné le goût. Certes on n’évite pas les écueils du genre, une pauvre orpheline qui a passé sa vie à cultiver son insignifiance s’éprend d’un riche milliardaire au charisme redoutable… Je concède qu’on a déjà lu plus original, et qu’on a également connu des héroïnes moins godiches que celle-là… Petite mignonnette qui signe des deux mains un contrat qui stipule qu’elle sera l’esclave sexuelle d’un homme dont elle ne connait rien, mais qui s’offusque de se faire dominer par celui-ci – tu as quand même passé un entretien d’embauche assez explicite ma grande… Mais passé les quelques clichés de base, le style de Sara Fawkes est fluide, agréable et l’intrigue quoi que prévisible se révèle prenante au bout de quelques chapitres.

Par ailleurs, j’ai aimé le personnage de Lucas, écrit avec bien plus de nuances que celui de son frère Jeremiah. Leur relation m’a rappelé, toutes proportions gardées, le rapport Holmes-Moriarty que j’affectionne tant. Et je vais me ruer sur l’épilogue La Part du Diable pour en apprendre un peu plus à son sujet, s’il prend de l’ampleur au fil des épisodes je regrette qu’il ne soit qu’esquissé.

J’ai conscience que l’histoire, ainsi que les pratiques sexuelles décrites (Bondage, discipline, domination, soumission, sadomasochisme…) rappellent étrangement celles d’un autre Mummy Porn, à savoir Cinquante nuances de Grey, ceci dit je n’ai pas lu ledit roman de E. L. James, je n’ai donc pas été parasitée dans ma lecture de Tout ce qu’il voudra par une quelconque ressemblance. Et j’ai passé je l’avoue, un moment divertissant.

64652259_p

Tout ce qu’il voudra – Sara Fawkes
Étiqueté avec :            

Une pensée sur “Tout ce qu’il voudra – Sara Fawkes

  • 5 mars 2013 à 22 h 25 min
    Permalien

    Celui-là, j’ai acheté le premier tome (fascicule ?) même si j’en ai entendu du mal, parce que le format m’intriguait… mais je ne l’ai pas encore regardé !

    Répondre
    • 5 mars 2013 à 22 h 29 min
      Permalien

      Disons que si tu as déjà soupé de ces histoires de filles naïves et de milliardaires dominateurs, tu te lasseras peut-être très vite. Le premier tome se laisse lire, mais j’ai vraiment été prise dans l’intrigue au bout du deuxième volume 😉

      Répondre
    • 6 mars 2013 à 7 h 04 min
      Permalien

      Hé hé, je l’avais lu en faisant quelques recherches sur la série 😉

      Je suis d’accord pour l’arnaque, j’ai acheté les cinq petits épisodes et me rend compte qu’un volume regroupant l’intégrale est sorti, et qu’en plus il contient un épilogue…

      Ceci dit, n’ayant pas encore lu l’une de ces histoires de minette et de milliardaire, j’y ai pour ma part trouvé mon compte. Mais je comprends qu’à la longue ça devienne lassant…

      Répondre
  • 6 mars 2013 à 7 h 23 min
    Permalien

    Tu me les apportes le week-end du 16 pour voir un peu ce que ça donne ?

    Répondre
  • 6 mars 2013 à 7 h 52 min
    Permalien

    J’ai testé ce genre de texte, je ne suis pas du tout le public cible (tu m’étonnes^^) donc je vais passer à autre chose sans regret.

    Répondre
    • 6 mars 2013 à 11 h 56 min
      Permalien

      Comment ça ? Tu ne te retrouves pas dans le personnage de la jeune fille fleur bleue qui se laisse dominer et abuser par un riche milliardaire doué pour le sexe, mais ayant des problèmes avec les sentiments amoureux ? Curieux 😉

      Je vais de ce pas voir ce que tu as lu ce mois-ci !

      Répondre
  • 6 mars 2013 à 10 h 54 min
    Permalien

    Mouais, je commence à tourner en rond avec ce genre de bouquin, moi aussi. Un petit Sade le mois prochain me semble de rigueur sur mon blog… Je me tâte..

    Répondre
    • 6 mars 2013 à 11 h 58 min
      Permalien

      C’était le tout premier pour moi ! Même si j’ai apprécié, je ne te cache pas que si je lisais ce type de romance tous les mois j’aurais l’impression de vite tourner en rond. Je me tâte aussi pour ma prochaine lecture interdite…

      Répondre
  • 8 mars 2013 à 11 h 50 min
    Permalien

    Pas lu celui là mais en même temps, il ne doit pas falloir enchainer les lectures dans ce genre…Et comme j’ai lu Dévoile moii, y a pas longtemps, vais faire une tite pause! ^^

    Répondre
    • 8 mars 2013 à 14 h 20 min
      Permalien

      Tu m’étonnes ! Je fais également une petite pause 😉

      Au plaisir de te lire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *