Oscar Wilde

« La fatalité veut que l’on prenne toujours les bonnes résolutions trop tard. »

Le Portrait de Dorian Gray, Oscar Wilde

*                    *                    *

Bon voyage à toi qui vas me manquer, mon complice d’impostures, mon compagnon de méfaits. Je ne t’imposerai pas les mots de Barbara, mais te laisserai plutôt sur ceux de Léo Ferré : « Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid. Avec le temps… Avec le temps, va, tout s’en va. »

*                    *                    *

Même si je donne l’impression d’écrire une épitaphe, ce n’est qu’un au revoir.

D’humeur à dire au revoir
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *