J’ai l’impression que pour les blogueuses en quête d’ailleurs que nous sommes, les vacances de la Toussaint étaient particulièrement propices au voyage cette année. Alors que ma douce amie Moka et sa si charmante homonyme Camille faisaient une escale Shopping and Tea-Time dans la capitale irlandaise, de mon côté je me suis laissée tenter par une petite escapade un peu plus à l’Est, j’ai décidé de suivre les copains et j’ai atterri à Budapest…

Cinq jours, deux filles, deux garçons et autant dire un millier de possibilités de découvrir la plus grande ville et capitale de la Hongrie. Enjoy !

Pleine de dichotomies, Budapest est une ville perdue quelque part entre la banalité et la beauté, une ville où les balades s’avèrent à la fois effrayantes et romantiques, une ville où les gargotes les plus infâmes côtoient les restaurants les plus raffinés, une ville où la bière est infernale mais où les cocktails touchent au divin (Aaah ce Strawberry Daïquiri)…

Budapest est un endroit où l’on se sent difficilement dépaysé, un lieu dans lequel il est possible de remonter de sinistres boulevards pendant plusieurs kilomètres sans rien y croiser de mémorable, et puis au détour d’une rue d’entrevoir une bâtisse à l’architecture si remarquable que l’on peine à en croire ses yeux et que l’on comprend enfin ce que l’on est venu y chercher.

Quelques banalités pour inaugurer mon Carnet de voyage, et les quatre premières photos qui donnent bien le ton de notre petite virée…

Budapest – Morceaux choisis de la Hongrie #01
Étiqueté avec :                

6 pesnées sur “Budapest – Morceaux choisis de la Hongrie #01

  • 14 novembre 2012 à 10 h 13 min
    Permalien

    J’ai très envie d’y aller! (surtout en souvenir d’un beau Hongrois que toutes les filles de la fac de lettres se disputaient)
    Bises jolie Marion!

    Répondre
    • 14 novembre 2012 à 14 h 03 min
      Permalien

      Et toi tu m’as définitivement donné l’envie de retourner faire un tour du côté de l’Irlande, et de ré-évaluer Dublin 😉

      Bises jolie Camille !

      Répondre
  • 14 novembre 2012 à 15 h 24 min
    Permalien

    En espérant qu’on trouve des pages communes à nos carnets de voyages respectifs dès que possible…

    Ps: certes, le hongrois de la fac était charmant, mais je tiens à dire que je n’ai jamais participé au combat de filles en rut de l’UPJV.

    Répondre
    • 14 novembre 2012 à 15 h 39 min
      Permalien

      Croisons les doigts. Il n’est pas encore si loin le jour où nous sommes parties en Charente 😉

      Les hongrois et hongroises que j’ai pu croiser n’étaient pas dignes d’une telle lutte… Ils étaient surtout vieux d’ailleurs… Qu’on me présente donc cette personne !

      Répondre
  • 15 novembre 2012 à 9 h 01 min
    Permalien

    Tes impressions donnent envie de prendre le premier avion pour la Hongrie!

    PS : décidément, je n’étais pas dans la bonne promo à la fac de Lettres!!

    Répondre
    • 15 novembre 2012 à 12 h 43 min
      Permalien

      Merci 🙂

      D’autres articles sur mon petit voyage arrivent !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *