« Lorsqu’il était d’humeur sentimentale, il préférait le monologue au dialogue. »

Le 15 juillet 1988, Emma Morley et Dexter Mayhew, deux étudiants fraîchement diplômés, passent la nuit ensemble. Ils ne le savent pas encore, mais ce qu’ils pensaient être une aventure sans lendemain, va se muer en une belle histoire d’amour et d’amitié qui va considérablement influencer le cours de leurs vies.

Boy meets girl. Un garçon rencontre une fille. Un jour pourrait être une histoire d’amour somme toute banale, avec son lot de joies, de drames, de péripéties… Mais c’était sans compter sur le talent et la construction originale de David Nicholls. Pendant plus de vingt ans nous allons suivre les vies emmêlées d’Emma et de Dexter, l’ascension et la déchéance professionnelle pour l’un, la longue lutte vers l’épanouissement personnel pour l’autre, mais chaque année à travers un seul et unique jour, celui du 15 juillet.

Emma et Dexter se croisent, se ratent, s’écrivent, s’appellent, se laissent des messages, se perdent, se retrouvent… L’année écoulée entre chaque chapitre crée une ellipse, suscite une attente, fait naître un questionnement, qui font que l’on n’a qu’une envie : lire, comme pour rattraper le temps perdu. Et c’est ainsi qu’une fois ma lecture entamée, je n’ai plus su lâcher le roman… D’autant qu’au fil des pages David Nicholls ne prend jamais la direction que l’on attend. Du début à la fin il n’a de cesse de surprendre son lecteur.

Et puis il y a ces deux personnages… Si mon sentiment concernant Dexter n’a cessé de fluctuer au cours du roman, j’ai, en revanche, immédiatement été séduite par Emma. Une jeune femme au caractère bien trempé, à la répartie cinglante et qui fait des compilations où figure There is a light that never goes out des Smiths. Une jeune femme amoureuse, dont l’ego et la fierté seront mis à mal pendant longtemps. Un beau personnage, qui me parle plus que de raison.

Dès les premières pages c’est avec plaisir que je suis rentrée dans le roman, et plus ma lecture avançait et plus je me suis délectée de l’histoire d’amour contrariée d’Emma et de Dexter. Le style de David Nicholls est fluide et agréable, et je comprends désormais un peu mieux l’enthousiasme autour du livre vendu à plus d’un million d’exemplaires et adapté au cinéma. Un vrai coup de cœur. Je ne saurais que le conseiller à tous comme lecture estivale.

Et j’ajoute avec Un jour de David Nicholls un titre à la catégorie Chick-litt du Challenge Amoureux – Saison 2 de la charmante Irrégulière :

01 – Un Classique

02 – Un livre dont le titre contient le mot amour ou amoureux

03 – Une histoire d’amour fantastico-ésotérique

04 – Un livre de chick-litt, une comédie romantique ✓

05 – Un texte érotique 

06 – La catégorie libre ✓

Un Jour – David Nicholls

10 pesnées sur “Un Jour – David Nicholls

  • 3 août 2012 à 10 h 53 min
    Permalien

    Je lis ton article en diagonale puisqu’il fait partie de mes prochaines lectures.
    Aurélia et Elo l’ont lu en Sardaigne et l’ont adoré.

    Répondre
  • 3 août 2012 à 12 h 04 min
    Permalien

    Il attend dans ma liste, ton avis positif supplémentaire va le faire monter dans les premières places!!

    Répondre
    • 3 août 2012 à 13 h 34 min
      Permalien

      Ravie que mon avis te donne envie de le lire un peu plus vite 😉

      Répondre
  • 3 août 2012 à 13 h 23 min
    Permalien

    Ton avis rejoint le mien, c’est une belle histoire. As-tu vu le film?

    Répondre
    • 3 août 2012 à 13 h 34 min
      Permalien

      Oui, je pense préparer un billet sur le film pour la semaine prochaine 😉

      Répondre
  • 4 août 2012 à 11 h 42 min
    Permalien

    J’ai justement vu le film cette semaine que j’ai trouvé pas mal du tout mais je ne peux pas comparer avec le roman que je n’ai pas encore lu…j’attends donc de voir ton avis sur le film !

    Répondre
    • 4 août 2012 à 11 h 47 min
      Permalien

      Je vais vite l’écrire alors.

      Un poil moins emballée que par le roman. Mais dans l’ensemble ça se tient pas mal 😉

      Répondre
  • 19 août 2012 à 0 h 04 min
    Permalien

    Tu m’as donné envie ! Il faudra que tu me le prêtes… :-p

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *