« J’ai lu un livre ce matin, pense-t-elle. J’ai eu beaucoup de mal à me concentrer, je pensais tout le temps à lui. Il était entre les lignes, il était entre les mots. Il s’immisçait dans les courbes d’une lettre. Je me suis forcée à lire, en pensant que je pourrais lui raconter ce soir mes impressions. Mais j’ai tout oublié maintenant. Le titre existe quelque part sur le bout de ma langue. »

Les Cœurs Autonomes, David Foenkinos

Quoi que je fasse, j’en reviens toujours à David Foenkinos.

Un peu moins d’un an après avoir achevé La Délicatesse, et alors que j’avais prévu bien d’autres lectures à l’approche des vacances, j’ai quand même craqué au détour d’un rayon d’une grande enseigne pour un titre que je n’avais pas encore en ma possession, Les Cœurs Autonomes.

Je ne l’ai commencé qu’hier matin, et je suis déjà happée par cette histoire d’amour à l’issue tragique, inspirée de l’affaire Rey-Maupin. Foenkinos romanise la passion des deux amants meurtriers, il choisit de mettre l’accent sur la fascination qu’elle à pour lui, sur son besoin, presque vital, de ne pas le décevoir. Il explique son engagement politique, à lui, la révolte et la rage qu’il tentera de lui insuffler à elle. Et comme à chaque fois je suis séduite par ses choix, ses mots, ses phrases, son style…

Un petit roman court que je vais dévorer avant de m’attaquer à mes gros défis de l’été. Belle du Seigneur, me voilà…

Le mardi sur son 31 est un rendez-vous hebdomadaire créé par Sophie. Le principe est simple, tous les mardis on ouvre le livre qu’on est en train de lire, à la page 31 et on choisit une phrase ou un court extrait, qui peut-être révélateur du roman, ou non, nous plaire, ou non…

Le but : se faire plaisir dans un court billet en parlant de sa lecture du moment.

Mardi sur son 31 #04 Les Cœurs Autonomes de David Foenkinos
Étiqueté avec :                

6 pesnées sur “Mardi sur son 31 #04 Les Cœurs Autonomes de David Foenkinos

  • 10 juillet 2012 à 17 h 56 min
    Permalien

    Honte à moi, je n’ai encore jamais lu de Foenkinos… mais la délicatesse est dans ma PAL de l’été!

    Répondre
  • 11 juillet 2012 à 10 h 01 min
    Permalien

    Je ne le connais pas du tout celui-là ! Par contre, j’en ai également un sur le feu…

    Répondre
  • 25 juillet 2012 à 21 h 31 min
    Permalien

    Je n’ai pas aimé “La délicatesse”, alors, Foenkinos, je le mets de côté. Je retenterai peut-être plus tard.
    Bonne soirée.

    Répondre
    • 26 juillet 2012 à 12 h 04 min
      Permalien

      Disons que si tu n’aimes pas La Délicatesse, je ne peux pas te conseiller Nos Séparations ou Le potentiel érotique de ma femme, qui sont considérablement dans le même genre.

      En revanche Les Cœurs Autonomes est très différent.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *