« Il est vrai qu’Alice a déjà connu pas mal d’aventures. Pas étonnant qu’elle soit en avance pour son âge. D’ailleurs est-elle vraiment si en avance ? »

Un jeune romancier en mal d’écriture raconte des histoires licencieuses aux trois femmes de sa vie pour calmer leurs ardeurs dévorantes. Il revisite à sa façon certains classiques de Grimm, Perrault, et d’autres conteurs célèbres pour le plaisir de ces dames qui, quant à elles, passent leur temps à le tenter, le piéger et le pousser à la faute.

Dans un premier temps c’est, évidemment, l’idée des contes revisités qui m’a le plus attirée dans cette histoire. La lectrice peu farouche que je suis raffole des textes coquins et l’idée de voir le pays des merveilles se transformer en antre de la folie n’était pas pour me déplaire. Cependant, si l’on se délecte des premiers récits autour de nos amis Pinocchio et Blanche-Neige, il faut avouer qu’au bout d’un temps l’intérêt que l’on peut porter aux contes décline. Les différentes aventures se font moins cocasses et moins coquines…

Mais parallèlement aux contes pour adultes qui finissent par lasser et même devenir des prétextes à mettre en scène du sexe purement gratuitement, je me suis délectée du récit cadre où évolue le narrateur entouré des trois femmes de sa vie. Certes, j’ai eu quelques problèmes avec le personnage d’Alice, son jeune âge perturbant pas mal ma lecture des scènes érotiques la concernant, treize ans quand même Monsieur Enard, c’est un peu précoce, non ?

Mais c’est néanmoins ce récit cadre que j’ai pris le plus de plaisir à suivre, ces métaphores florales ou culinaires sont délicieuses, le vocabulaire est diablement bien choisi et ne manque pas de mordant. Et c’est avec une impatience non-dissimulée que j’ai dévoré ce tout petit livre, que j’ai dévoré les contes pour savourer chacune des scènes de l’intrigue principale et ce malgré le caractère totalement loufoque qu’elles finissent par adopter.

Et c’est avec ce petit roman que j’inaugure ma participation au Challenge Amoureux – Saison 2 de la charmante Irrégulière :

01 – Un Classique

02 – Un livre dont le titre contient le mot amour ou amoureux

03 – Une histoire d’amour fantastico-ésotérique

04 – Un livre de chick-litt, une comédie romantique

05 – Un texte érotique ✓

06 – La catégorie libre

Contes à faire rougir les petits chaperons – Jean-Pierre Enard

4 pesnées sur “Contes à faire rougir les petits chaperons – Jean-Pierre Enard

  • 1 avril 2012 à 9 h 52 min
    Permalien

    J’ai commencé aussi le challenge version soft et rêveuse romantique… J’hésite encore pour mon classique…

    Répondre
    • 1 avril 2012 à 10 h 10 min
      Permalien

      Si je le termine un jour, mon classique sera évidemment Belle du Seigneur… Mais je ne désespère pas. En attendant j’ai presque fini ma Chick-litt 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *