Film du mois 

Films découverts ou redécouverts

¤ Shark 3D (David R. Ellis) ○○○○○

Des adolescents stupides aux flics ripoux, en passant par les péquenots de service au passé trouble… Au bout de dix minutes le film cumule déjà tous les clichés du genre, et ça ne va pas en s’arrangeant. Une mise en scène inexistante, des dialogues ridicules, une interprétation fadasse, le film n’est jamais gore ou sexy et en aucun cas funky… Un ennui mortel…

¤ Twilight – Chapitre 3 : Hésitation (David Slade) ○○○○○

Parce que si finalement tu as vu Twilight – Chapitre 2 : Tentation, tu ne comprends pas l’intérêt de ce film, si tant est que tu en aies trouvé aux deux précédents opus évidemment. Une fois de plus tu as le pseudo triangle Edward-Bella-Jacob, une fois de plus tu as une guerre imminente qui risque de mettre à mal l’idylle des amoureux, une fois de plus tu constates que tout ne se joue finalement que dans la relation crypto-gay qui unit le vampire et le loup-garou… Deux heures pour nous ressasser la même rengaine ? C’est trop, d’autant que le film manque cruellement d’érotisme, de violence et de relief.

¤ The Holiday (Nancy Meyers) ●●○○○

Le petit film, au casting alléchant, qui se laisse regarder le soir quand tu es dans ton lit, enroulée dans ta couette, avec une tablette de chocolat. Et finalement ce n’est déjà pas si mal, non ? Si le film souffre de quelques longueurs, qui nous donne l’impression de tourner un peu en rond, on apprécie néanmoins sa lenteur et sa douceur, parce que c’est l’hiver et qu’on a besoin de ça parfois. Une petite mention spéciale à Eli Wallach, bouleversant dans son rôle de vieux scénariste en proie à la nostalgie et Kate Winslet, rayonnante.

¤ Hugo Cabret (Martin Scorsese) ●●●●●

Un merveilleux conte de Noël, doublé d’un émouvant hommage au cinéma. Scorsese signe ici un film d’une beauté et d’une intelligence rare. On ne peut que saluer l’utilisation très juste de la 3D, le travail bluffant sur les décors et la reconstitution ou encore le jeu et la direction des acteurs. Mais plus qu’un film d’une grande maîtrise, Scorsese nous fait le cadeau d’un émerveillement de tous les instants. Débordant de sincérité, Hugo Cabret nous offre l’opportunité de nous replonger, avec une pointe de mélancolie, dans le monde de l’enfance. Il nous rappelle par la même occasion que l’un des rôles principaux du cinéma, comme Mélies l’avait compris, est de faire rêver ses enfants et que du Voyage dans la lune à aujourd’hui, en plus d’un siècle, la magie n’a jamais cessé d’opérer… En un mot : Merci.

¤ Easy Girl (Will Gluck) ●●●○○

Un teen movie contaminé par la fraîcheur de son interprète principale, la charmante Emma Stone. A mi chemin entre La lettre écarlate et les comédies de John Hughes, Easy Girl est un film qui suit un chemin certes balisé, mais qui se laisse regarder sans déplaisir et avec une certaine tendresse. Et si Emma Stone insuffle la dose d’humour et de charme au film, elle est évidemment soutenue par toute une galerie de personnages secondaires hilarants et attachants, interprétés par les non moins talentueux Stanley Tucci, Patricia Clarkson ou encore Lisa Kudrow.

¤ Hostel – Chapitre III (Scott Spiegel) ●●○○○

Si le deuxième volet de la trilogie apportait une réelle plus-value, ici on est en droit de se poser la question. A-t-on fait le tour du sujet ? Ou est-ce la présence d’Eli Roth à la réalisation qui nous manque ? Difficile à dire, mais une chose est sûre, déplacer l’intrigue sur le sol américain était une erreur. Alors que les films précédents, basés en Europe de l’Est, reposaient sur cette ambiance organique, un peu glauque, un peu poisseuse et réellement angoissante, Scott Spiegel flingue le troisième opus en décidant qu’il fonctionnera à coup scènes de tortures froides et aseptisées et de retournements de situations dans les coulisses de Las Vegas… On retient finalement une scène d’introduction pas trop mal fichue et une scène finale pas trop dégueulasse… Le reste…

¤ L’empire des ombres (Brad Anderson)  ●○○○○

L’empire des ombres repose sur un concept simple et efficace, le monde s’enfonce littéralement dans les ténèbres, un petit groupe de survivants en quête de lumière se bat pour survivre. Un pitch et une bande-annonce qui ne sont pas sans rappeler la trame d’Alan Wake, l’un de mes jeux vidéo préférés. Il n’en fallait pas plus pour attiser ma curiosité. Bon, ça et, il faut l’avouer le retour à l’écran d’Hayden Christensen. Au final L’empire des ombres est un film inconsistant, brouillon et inabouti, qui multiplie les sous-intrigues sans intérêt, mais qui n’apporte jamais de réponses aux questions qui nous intéressent…

¤ Tucker and Dale fightent le mal (Eli Craig) ●●●○○

Oh la bonne surprise que voilà ! Un film qui détourne les codes du slasher et du survival movie pour nous proposer une parodie hilarante du genre. Certes, malgré les situations décalées et jouissives, le film finit par s’essouffler un peu. Mais on passe malgré tout un moment fort sympathique. On salue l’initiative d’Eli Craig et la bonne mécanique du duo Tyler Labine et Alan Tudyk.

¤ Profession Profiler (Renny Harlin) ●○○○○

On aimait le Renny Harlin des années 1990 ; on gardait un souvenir ému de L’île aux Pirates et d’Au revoir à jamais. Le Renny Harlin des années 2000, c’est une toute autre histoire… Profession Profiler est un film sale, au montage clipesque et à l’esthétique dégueulasse – qu’on arrête l’utilisation de filtres bleus, jaunes et verts, par pitié. Habité d’acteurs sur le retour – Val Kilmer, mais pourquoi tu es si gros bordel ? – qui n’ont pas franchement l’air de savoir pourquoi ils sont là, le film ressemble à une partie de cluedo géante à laquelle on aurait invité les Experts de Miami et Las Vegas… On ne boudera pas le plaisir que procure le gun fight aquatique final, mais à part ça c’est le néant… Renny Harlin : Profession Réalisateur ? On repassera…

Films du mois de janvier 2012
Étiqueté avec :            

Un avis sur « Films du mois de janvier 2012 »

  • 14 février 2012 à 2 h 40 min
    Permalien

    Mon “mois de Janvier 2012”, puisqu’il a été particulièrement prolifique en restant de qualité :p …
    (ce qu’il y a de dommage c’est que finalement, je n’ai eu aucun vrai coup de coeur… :-()

    Film du mois : Les bas-fonds de Jean Renoir

    Films découverts ou redécouverts

    Funny Games U.S. de Michael Haneke 3/5
    Nowhere Boy de Sam Taylor-Wood 2,5/5
    A Dangerous Method de David Cronenberg 2,5/5
    Last Night de Massy Tadjedin 3,5/5
    Shame de Steve Mc Queen 4,5/5
    Blanc de Krzysztof Kieslowski 4/5
    La Leçon de Piano de Jane Campion 4,5/5
    Outrages de Takeshi Kitano 4/5
    Intouchables de Eric Toledano et Olivier Nakache 2/5
    Lovely Bones de Peter Jackson 2,5/5
    X-Men : Le Commencement de Matthew Vaughn 3,5/5
    Les nouveaux chiens de garde de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat 3,5/5
    J. Edgar de Clint Eastwood 3/5
    A l’origine de Xavier Giannoli 3,5/5
    Comédiennes de Ernst Lubitsch 3/5
    Watchmen de Zack Snider 2/5
    Le Caporal épinglé de Jean Renoir 3,5/5
    Les bas-fonds de Jean Renoir 4,5/5
    Take Shelter de Jeff Nichols 2/5
    On connaît la chanson de Alain Resnais 3,5/5
    Millenium de David Fincher 3,5/5
    Sherlock Holmes 2 – Jeux d’ombres de Guy Ritchie 1,5/5

    Films revus

    Love Actually de Richard Curtis 4,5/5
    Ponyo sur la falaise de Hayao Miyazaki 4/5
    Taxi Driver de Martin Scorsese 4,5/5
    Le Prestige de Christopher Nolan 5/5
    Le Cercle Rouge de Jean-Pierre Melville 4/5
    Pulp Fiction de Quentin Tarantino 4/5

    Répondre
    • 14 février 2012 à 8 h 04 min
      Permalien

      Parce que je dresse deux constats en lisant ton commentaire :

      1- J’ai vraiment eu un mois de déplorable. Et il y a du relâchement depuis quelques temps concernant ma cinéphilie…

      2- Le cinéma me manque, et rien que la lecture de certains noms dans ta liste me brise le coeur – Lubitsch, Resnais, Kitano… – tant je n’accorde plus de temps à ce que j’aime pour me concentrer sur des bêtises sans nom…

      Pour revenir à ton commentaire, ton mois est évidemment prolifique, hétéroclite et de qualité. Je suis jalouse et il ne tient qu’à moi de me rattraper en février, et c’est pourtant déjà mal parti…

      En vrac :

      – Tu relances mon intérêt pour Last Night, X-men : le commencement ou encore A l’origine
      Bright Star est un des films qui m’a le plus émue ces dernières années, et ta note pour La leçon de piano me donne envie de me plonger toute entière dans le cinéma de Jane Campion…
      – Je suis vraiment ravie que tu aies découvert On connait la chanson, c’est un film que j’aime profondément.
      – Je te trouve un peu dure avec Lovely Bones et Intouchables

      Répondre
      • 14 février 2012 à 22 h 35 min
        Permalien

        Je te recommande chaudement “Last Night”, qui est vraiment une jolie surprise et qui soulève des choses intéressantes (qu’on a déjà évoquées plus ou moins ensemble, si ça peut excité ta curiosité 😉 !).

        “On connait la chanson” m’a beaucoup plu, même si il y a d’autres films de Resnais que j’aime bien davantage.

        Pour ce qui est de “Lovely Bones”, en fait j’avais lu “La Nostalgie de l’Ange” dont c’est l’adaptation quand j’étais plus jeune. Le livre m’avait bouleversée à l’époque, et je trouve que le film dessert réellement l’ouvrage. Bien qu’il y ait des choses intéressantes, l’ensemble me parait plus que bancal.

        Enfin, concernant “Intouchables”, le film ne m’a pas déplu sur le moment, mais plus j’y ai repensé plus son souvenir m’a été désagréable. Je trouve qu’il peut effectivement être interprété comme raciste (comme l’ont noté certains journaux), mais plus que ça, je trouve qu’il cautionne un certains types de comportement, et enfin, je trouve qu’il tire son public vers le bas. Ça me déplaît d’autant plus aux vues du succès du film…

        Répondre
        • 14 février 2012 à 23 h 05 min
          Permalien

          Je vais tenter de voir Last Night au plus, parce qu’effectivement tu excites ma curiosité et que le quatuor d’acteurs me fait rêver. De quelles questions traitent le film ? Envoie-moi un petit SMS pour me rappeler cette conversation que nous avons eu toutes les deux…

          Je préfère le Resnais de On connait la chanson à celui de L’année dernière à Marienbad… Mais je dois avouer que c’est un cinéaste pour lequel j’ai des lacunes à combler.

          J’ai également lu La Nostalgie de l’Ange – qui aurait pu figurer dans mon Top Ten Tuesday du jour finalement. Et j’avais été un peu déçue lors de la sortie en salle du film de Peter Jackson. Mais après l’avoir revu en BR, j’ai fait la part des choses. J’aime le film pour ce qu’il est, et non pas pour être l’adaptation du roman 😉

          Je comprends ton point de vue pour Intouchables.

          Répondre
  • 14 février 2012 à 22 h 41 min
    Permalien

    A mon tour, de commenter la notation d’un de tes films, et pas des moindres 😉 !

    Je ne suis pas d’accord avec ton commentaire concernant Twilight 3 (j’avais prévenu !). Bien que je t’accorde le fait que le film soit une redite des deux précédents… Pour moi, le second volet fut d’un ennui mortel (or ce qu’on demande bien à Twilight est de nous divertir) avec Jacob au premier plan et son charisme de noix de coco, et Kristen Stewart qui jouait comme un pied. Alors que le troisième volet est réellement drôle et empreint d’auto-dérision. Sans oublier le retour d’Edward qui est le personnage le plus “charismatique” de la saga.

    Bref, un petit aparté sur cet éminent film !

    Répondre
    • 14 février 2012 à 23 h 13 min
      Permalien

      Certes, j’ai été un peu dure avec le troisième volet de la saga Twilight. Certes, il est un peu plus drôle… Mais c’est David Slade qui est aux commandes, on était en droit d’attendre quelque chose de meilleur après 30 jours de nuit.

      Une des choses regrettables à propos de cette saga – une de plus – est que finalement dans un autre contexte que Twilight, les trois acteurs principaux sont finalement assez bons.

      Répondre
      • 15 février 2012 à 10 h 01 min
        Permalien

        Je suis assez d’accord concernant les acteurs, d’ailleurs je suis curieuse de voir Pattinson dans le prochain Cronenberg. Et d’autre part Kristen Stewart m’a vraiment bluffée dans les Runnaways…

        Par contre Jacob… Je ne suis pas sûre qu’il y ait quelque chose à sauver :p …

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *